Commerce internationalFendt corrige son vert pour conquérir le monde

Fendt corrige son vert pour conquérir le monde
L'usine Fendt de Marktoberdorf (Allemagne) a commencé à produire des tracteurs dans une nouvelle nuance de vert.
Les dirigeants de Fendt ont compris que leur marché intérieur ne pouvait plus suffire à leur développement. La marque bavaroise reste en effet très forte en Allemagne où, pour la campagne précédente, elle annonce une part de marché de 17 % et 5 493 immatriculations dans la catégorie des tracteurs de plus de 50 chevaux. Mais l'effondrement local de 7 % du marché des tracteurs en 2015, puis un nouveau recul de 9,7 % durant le premier semestre 2016 ne lui permet d'y attendre aucun miracle. Lors d'une conférence de presse en ligne tenue le 1er septembre, Peter-Josef Paffen, le président du comité de direction d'Agco-Fendt a expliqué : « Notre objectif est de maintenir notre bon positionnement sur le marché allemand jusqu'à la fin de l'année ». En revanche, le constructeur affirme une ambition à se développer dans les autres pays du monde. En Europe, les confortables parts de marché qu'il a déjà conquises en France, au Pays-Bas, en Suisse ou en Autriche lui inspirent des marges de progression en Grande-Bretagne, en Espagne, en Italie, en Scandinavie et même dans les pays d'Europe Centrale où il peine à dépasser les 5 % de pénétration. « L'objectif principal est d'augmenter progressivement la part de marché en Europe de 8,3 % actuellement à 10 %  et viser l'écoulement de 18 000 tracteurs par an», décrit Peter-Josef Paffen. Le constructeur souhaite également développer sa présence sur l'ensemble des pays mondiaux disposant d'une agriculture moderne et de structures stables de commercialisation. Il pense dès à présent pouvoir améliorer sa présence dans des zones telles que l'Amérique du Nord, l'Australie, la Nouvelle Zélande l'Afrique du Sud, certains pays d'Afrique du Nord ou encore le Japon et la Corée du Sud. Il se prépare, par ailleurs, à entrer en Chine où certaines régions de grandes cultures pourraient montrer de l'intérêt pour ses matériels. Pour plus tard, il a commencé à tâter le terrain dans d'autres pays aux marchés prometteurs en présentant ses produits sur des manifestations commerciales, notamment sur l'Agrishow de Riberão-Prato au Brésil ou sur Agrotech de Shiraz en Iran. Pour davantage inspirer sa clientèle internationale, le constructeur a décidé de légèrement nuancer le vert employé pour ses matériels. Fini donc la couleur issue du nuancier normé germanique RAL et évoquant l'industrie de la machine-outil, la nouvelle teinte enrichie en jaune et baptisée "Fendt Nature Green" doit désormais évoquer la nature. Il compte également sur sa gamme de tracteurs culminant à 500 chevaux et que, dans son communiqué de presse, il fait étrangement démarrer à 50 chevaux mais aussi sur ses deux ensileuses Katana, sur ses moissonneuses-batteuses de 180 à 500 chevaux, sur tout son catalogue de matériels de fenaison et de presses, mais aussi sur son concept "Mars d'essaim" de petits véhicules aratoires robotisés sur lequel il travaille avec l'école supérieure d'Ulm.

Réagir à cet article

Sur le même sujet

Premier trimestre d’exercice

CNH Industrial au ralenti

Semis

Une double dent Dale Drills pour semer en direct

Recherche et développement

Kubota régionalise son développement

Equipement

Une station à la ferme Beiser environnement

Récolte

La coupe flexible de Geringhoff ne manque pas d’air

Fenaison

Un groupe de fauche de 9 m pour McHale

Semis

L'Alpego Jet M consomme moins et s'utilise mieux

Part de marché

Les ventes de semoirs traînés à céréales explosent

Travail du sol

La herse de déchaumage Agrisem International s’allège