ConsolidationVogel & Noot racheté par Amazone et Beyne

Vogel & Noot racheté par Amazone et Beyne
vogel noot crépusculeLe constructeur autrichien Vogel & Noot  qui était en état de cessation de paiement vient d'être racheté par un consortium de trois entreprises comprenant le constructeur allemand Amazone, le Belge Beyne ainsi que Präzi-Flachstahl, un sous-traitant en construction métallique basé à Münster (Allemagne).Les mauvaises conditions de marché rencontrées actuellement par le machinisme agricole ainsi que les tensions politiques entre l'Europe et la Russie ont donc eu raison de Vogel & Noot. La maison mère de ce constructeur autrichien, fondé en 1872 et acquis en 2009 par le groupe russe Concern Tractor Plant - Agromash, s'est retrouvé au début du mois d'août en dépôt de bilan avec un passif de 17,65 millions d'euros et des salaires impayés sur les mois de juin et juillet. Le plan de sauvegarde décidé par l'administrateur prévoyait, d'un côté, la réduction de l'effectif du siège de 108 à 80 salariés et, de l'autre, la cession des différentes activités de l'entreprise. Le 21 septembre, celui-ci a annoncé que la vente de l'intégralité de l'entreprise avait été conclue. Tous les détails sur la répartition des actifs de Vogel & Noot entre les trois acheteurs ne sont pas encore connus. Le constructeur autrichien développe en effet sa gamme sol en Autriche, fabrique des charrues et des déchaumeurs dans deux usines en Hongrie, des semoirs en Slovaquie, des pulvérisateurs en Allemagne, des outils de travail du sol en Serbie et monte divers matériels en Russie. Il dispose, par ailleurs, de deux filiales commerciales en Espagne et en Roumanie. Toutefois, Amazone a précisé qu'il avait acquis la filiale hongroise du constructeur installée a Mosonmagyaróvár. Il en reprendra les productions de charrues afin d'élargir sa propre gamme et poursuivra l'activité de commercialisation de pièces détachées. Le constructeur belge de pulvérisateurs Beyne BV s'intéresserait au site de production allemand de Wartberg ainsi qu'à la filiale commerciale roumaine. Präzi-Flachstal, pour sa part, pourrait prendre les rênes de l'usine hongroises de Törökszentmiklós fabriquant actuellement des déchaumeurs.

Réagir à cet article

Sur le même sujet

Part de marché

Les outils non animés à disques se portent bien

Formation

Promodis s’associe aux Compagnons du devoir

Elevage

Des autochargeuses Jeulin plus stables

Semoirs simplifiés

Claydon distribué par SM3

Utilitaire

John Deere Gator XUV, le confort grimpe

Matériels de pommes de terre

Grimme trouve un partenaire en Inde

Semoir

Un semoir Sulky épuré

Epandeurs d'engrais

Le Kubota DSXLW épand les engrais plus vite

Premier trimestre d’exercice

CNH Industrial au ralenti