Agriculture digitaleArvalis inaugure ses Digifermes

Arvalis inaugure ses Digifermes
digiferme arvalisL'émergence de toutes formes de capteurs, de services de surveillance des cultures et de systèmes informatiques capables de gérer de grands flux de données a incité Arvalis à créer des outils d'évaluation et de développement de ces technologies. Il a, pour cela, mis au point en collaboration avec l'ITB, l'institut de l'élevage et Terre Innovia (anciennement Cetiom) deux digifermes sur ses stations expérimentales de Boigneville (Essonne) et de Saint-Hilaire-en-Woëvre (Meuse). Les ingénieurs de ces sites auront pour mission d'éprouver les technologies existantes, mais aussi en partenariat avec des entreprises spécialisées de participer à la mise en œuvre de nouvelles ou encore de les suggérer. Ils travailleront sur l'ensemble de la chaîne d'acquisition et de valorisation des données. Ils éprouveront aussi bien les images générées par les satellites, les drones que des supports mobiles et testeront les moyens d'enregistrer des données, de les partager, de les analyser pour les valoriser en aide à la décision. Ils espèrent ainsi évoluer l'intérêt économiques et environnemental des nouveaux outils. Ils devraient notamment étudier des systèmes tels que des stations météorologiques connectées, des moyens d'enregistrement de travaux sans saisie informatique ou des robots désherbeurs.

Réagir à cet article

Sur le même sujet

Presse à chambre variable

Des balles rondes atteignant 140 kg/m3 chez Kuhn

Fiscalité du GNR

Tensions en vue sur les chantiers

Essai tracteur

Massey Ferguson 7719 S : le point technique (partie 2)

Pneumatiques agricoles

Continental en première monte chez John Deere

Entretien du paysage

L'épareuse Ferri TP 510 remplace la TP 51

Remorques agricoles

Fliegl reprend Brochard

Entretien du paysage

Une portée de 16 m pour le broyeur automoteur Athena d'Energreen

Manutention

Un pelle sur pneus Liebherr de 14 t

Immatriculations de tracteurs

Un premier trimestre explosif