Agriculture digitaleArvalis inaugure ses Digifermes

Arvalis inaugure ses Digifermes
digiferme arvalisL'émergence de toutes formes de capteurs, de services de surveillance des cultures et de systèmes informatiques capables de gérer de grands flux de données a incité Arvalis à créer des outils d'évaluation et de développement de ces technologies. Il a, pour cela, mis au point en collaboration avec l'ITB, l'institut de l'élevage et Terre Innovia (anciennement Cetiom) deux digifermes sur ses stations expérimentales de Boigneville (Essonne) et de Saint-Hilaire-en-Woëvre (Meuse). Les ingénieurs de ces sites auront pour mission d'éprouver les technologies existantes, mais aussi en partenariat avec des entreprises spécialisées de participer à la mise en œuvre de nouvelles ou encore de les suggérer. Ils travailleront sur l'ensemble de la chaîne d'acquisition et de valorisation des données. Ils éprouveront aussi bien les images générées par les satellites, les drones que des supports mobiles et testeront les moyens d'enregistrer des données, de les partager, de les analyser pour les valoriser en aide à la décision. Ils espèrent ainsi évoluer l'intérêt économiques et environnemental des nouveaux outils. Ils devraient notamment étudier des systèmes tels que des stations météorologiques connectées, des moyens d'enregistrement de travaux sans saisie informatique ou des robots désherbeurs.

Réagir à cet article

Sur le même sujet

Récolte pommes de terre

AVR Lynx, une arracheuse à l'esprit félin

Automoteurs de pulvérisation

Artec en tête du marché

Transport

Gourdon connecte ses remorques

Tracteur

Les Case IH Optum conformes à la Stage V

Pneumatique

CEAT fabrique des pneus radiaux plus larges

Binage

Hydrokit pilote la bineuse par GPS

Binage

Les éléments de bineuse Monosem se relèvent automatiquement

Elevage

Une pailleuse Lucas G. sur trois roues

Essai tracteur

Case IH Luxxum 120, le couteau suisse autrichien (partie 1)