Semis monograineL'acquisition de Precision Planting par John Deere contestée

L'acquisition de Precision Planting par John Deere contestée
 
Le semoir ExactEmerge et les systèmes de dosage développés par Precision Planting placeraient John Deere en position dominante sur le marché nord-américain du semis monograine à grande vitesse.
John Deere et The Climate Corporation ont décidé de faire appel au veto apposé par le ministère de la Justice des États-Unis concernant l'acquisition de l'activité Precision Planting par le grand constructeur américain. La division antitrust de cette administration s'est, en effet, émue que cette transaction concerne les deux fournisseurs le plus significatifs de semis monograine à grande vitesse. « Precision Planting a été un innovateur-clef et le seul concurrent de John Deere dans le développement et la commercialisation de ces technologies, constate Renata Hesse, l'assistante de l'avocat général de la division antitrust du département de la justice. Si cette transaction aboutissait, John Deere en dominerait le marché et pourrait augmenter les prix. Cela ralentirait l'innovation. » Dans leur notes, les juristes américains ne tarissent pas d'éloges sur la technique de semis de précision à grande vitesse. « Elle permet aux agriculteurs de semer du maïs, du soja et d'autres cultures à une vitesse double de celle d'une machine conventionnelle. Elle est particulièrement rentable pour les agriculteurs confrontés chaque année à de courtes fenêtres climatiques lorsqu'ils veulent planter leurs productions dans les meilleures conditions de rendement. » Ainsi, ils ne s'étonnent pas que John Deere et Precision Planting aient décrit leur technologie de « révolutionnaire ». Ils rappellent leurs déclarations sur « sa capacité à véritablement relancer la donne de l'agriculture et à devenir le standard de l'industrie ». Son introduction sur le marché par les deux protagonistes en 2014 aurait donné lieu à une intense surenchère d'offres promotionnelles et de rabais agressifs bénéficiant aux agriculteurs américains. Ils domineraient, à eux deux, 86 % du marché. Precision Planting appartient à The Climate Corporation, une filiale de Monsanto. Elle aurait réalisé en 2015 près de 100 M$ de ventes aux États-Unis en systèmes de semis de précision et John Deere près de 900 M$. Les avocats des deux entreprises sont en train d'affûter leurs arguments pour contester la décision de l'administration. Selon eux, ses juges ont été mal informés. John Deere indique en effet dans un communiqué que l'acquisition permettrait d'accélérer le développement et la livraison de nouveaux systèmes de semis de précision. «Dans la mesure où des entreprises continuent, dans le monde entier, à développer de nouvelles technologies, la concurrence dans le domaine de l'agriculture de précision s'accroît. L'acquisition de Precision Planting offrira aux agriculteurs un accès plus large à ces innovations en leur garantissant le choix soit pour une nouvelle machine, soit pour un kit de rénovation d'un équipement existant ».

Réagir à cet article

Sur le même sujet

Concours général des métiers

Saint-Martin-en-Haut honorée en Sorbonne

Semoir direct

Le semoir Simtech aux boudins en élastomère

Résultats deuxième trimestre

Des ventes en repli pour CNH Industrial

Arracheuse intégrale à betteraves

Les heures n’effraient pas la Ropa EuroTiger V8-4

Résultats deuxième trimestre

Agco marque le pas

Pulvérisation

Basf transfère les bidons en sécurité

Utilitaire

Un SSV à pris attractif chez Can-Am

Pommes de terre

Un système anti-érosion chez AVR

Broyeur à axe vertical

Un gyrobroyeur rigide Quivogne de 3,50 m