Saint-Dizier comme base de départ pour Yto

Saint-Dizier comme base de départ pour Yto
Usine de transmissions d'Yto à Saint-Dizier.
Cinq ans après son rachat au groupe Argo  par Yto, l'usine de transmission de Saint-Dizier (Haute-Marne) pourrait enfin devenir le centre européen de distribution de tracteurs de ce constructeur chinois de tracteurs. Le processus d'entrée sur le marché a démarré. Cinq exemplaires de 25 à 50 chevaux fabriqués en Chine ont déjà été vendus en Europe en 2016 pour des tests et l'industriel affirme que les clients se sont montrés satisfaits. En 2017, de nouveaux prototypes pourraient être dévoilés pur un début de commercialisation prévu en 2018. En attendant, l'usine continue à produire des transmissions de 90 à 230 ch et des composants destinés aux marchés de la pièce de rechange ou à l'équipement de tracteurs chinois. Près de 10 millions d'euros y ont été investis pour la doter de nouveaux outillages d'usinage ou de contrôle de qualité. Avec l'aide du Cetim, elle a gagné de nouvelles compétences, notamment en forage profond pour améliorer la qualité des embrayages powershift. Actuellement, elle est capable de produire 5 transmissions complètes et 50 boîtes de vitesses par jour.

Réagir à cet article

Sur le même sujet

Pommes de terre

La planteuse Terra-Protect de Grimme succède au Dyker

Semoir

Un interrang supplémentaire pour l'U-Drill de Kverneland

Semoir direct

Le semoir Simtech aux boudins en élastomère

Arracheuse intégrale à betteraves

Les heures n’effraient pas la Ropa EuroTiger V8-4

Pulvérisation

Basf transfère les bidons en sécurité

Utilitaire

Un SSV à pris attractif chez Can-Am

Pommes de terre

Un système anti-érosion chez AVR

Broyeur à axe vertical

Un gyrobroyeur rigide Quivogne de 3,50 m

Pommes de terre

Réglage d'une arracheuse à pommes de terre