Saint-Dizier comme base de départ pour Yto

Saint-Dizier comme base de départ pour Yto
Usine de transmissions d'Yto à Saint-Dizier.
Cinq ans après son rachat au groupe Argo  par Yto, l'usine de transmission de Saint-Dizier (Haute-Marne) pourrait enfin devenir le centre européen de distribution de tracteurs de ce constructeur chinois de tracteurs. Le processus d'entrée sur le marché a démarré. Cinq exemplaires de 25 à 50 chevaux fabriqués en Chine ont déjà été vendus en Europe en 2016 pour des tests et l'industriel affirme que les clients se sont montrés satisfaits. En 2017, de nouveaux prototypes pourraient être dévoilés pur un début de commercialisation prévu en 2018. En attendant, l'usine continue à produire des transmissions de 90 à 230 ch et des composants destinés aux marchés de la pièce de rechange ou à l'équipement de tracteurs chinois. Près de 10 millions d'euros y ont été investis pour la doter de nouveaux outillages d'usinage ou de contrôle de qualité. Avec l'aide du Cetim, elle a gagné de nouvelles compétences, notamment en forage profond pour améliorer la qualité des embrayages powershift. Actuellement, elle est capable de produire 5 transmissions complètes et 50 boîtes de vitesses par jour.

Réagir à cet article

Les dernières annonces de matériel agricole d'occasion

Sur le même sujet

Robotisation

Aisprid va cueillir des tomates

Tracteur

New Holland : une cabine connectée pour les T7 HD

Broyage

Un mode Eco/Power pour le broyeur Noremat

Composants hydrauliques

Concentration dans le monde des vérins

Récolte

Le Devastator réduit les pieds de maïs à néant

Pneumatiques

Vredestein : Des pneumatiques adaptés au labour

Nouvelles technologies

Horsch prêt pour la robotisation

Composants, organes de transmissions

Comer Industries absorbe Walterscheid

Épandage de lisier

Garant Kotte prend pied en France