John Deere : un portail aux multiples portes

John Deere : un portail aux multiples portes

L'entité Farmsight de John Deere apporte une fois de plus un certain nombre de solutions aux agriculteurs et entrepreneurs connectés. La marque leur propose en effet de suivre, à distance via un site internet, l'état d'un chantier, de diagnostiquer une panne ou de conseiller un chauffeur sur la conduite à tenir.

L'arrivée au centre européen de technologie et d'innovation de John Deere, situé à Kaiserslautern (Allemagne), ne donne, au premier abord, que peu d'indices sur la liste de nouveautés qui y seront présentées. Sur place, point de chaîne de montage ni de circuit d'essai. Les larges baies vitrées de ce bâtiment moderne ne laissent en effet entrevoir que des bureaux sur lesquels reposent des consoles GreenStar 2630 et des ordinateurs. Ces deux éléments pourtant si proches ont cependant deux missions bien différentes. L'un collecte des informations à bord d'un automoteur quand l'autre autorise leur traitement. L'unique lien entre eux se résumait en effet, jusqu'alors, à la clé USB. Ce petit outil, très récent mais presque déjà désuet, pourra désormais laisser place à un système de transfert de données sans fil.  

Suivi d'un chantier en direct

  Facturée 36 €/mois sur les machines équipées du système de télématique JD Link, cette prestation permet à l'entrepreneur de recevoir, depuis le nouveau portail internet myjohndeere. com, la surface récoltée, une carte de rendement, le taux d'humidité du grain voire la consommation de carburant d'un de ses engins dès la fin d'une tâche. L'enregistrement de ces informations sur ce site autorise ensuite leur synchronisation avec un logiciel de gestion de la ferme et, au choix, leur partage avec un conseiller agronomique ou tout autre employé de l'exploitation. Ce même moyen de communication permet également au dirigeant de transmettre, par exemple, les coordonnées GPS relatives à la prochaine parcelle à entamer et les éventuels réglages à apporter sur la machine. John Deere propose d'ailleurs une solution plus concrète facilitant le paramétrage et le diagnostic à distance d'un automoteur de récolte, d'un tracteur ou d'un outil relié par Isobus. La fonction Remote Display Access autorise en effet le responsable d'exploitation ou, le cas échéant, un technicien, à visualiser en direct et à distance l'écran d'une console Green Star 2630.  

La parcelle elle aussi connectée

  John Deere propose un autre choix à la simple analyse visuelle ou tactile de l'état hydrique d'un sol pour déclencher l'irrigation. La station Field Connect, implantée dans le sol d'une parcelle, dispose en effet de sondes mesurant le taux d'humidité de la terre à des profondeurs différentes. Une carte Sim et un abonnement annuel autorisent ensuite l'envoi des donnés via le réseau cellulaire et satellite pour permettre, selon la marque, une meilleure adaptation de la dose d'eau à apporter aux plantes. Ce même appareil reçoit, en option, d'autres capteurs mesurant le taux d'humidité de l'air, la vitesse du vent ou la pluviométrie pour prévenir plus rapidement le développement d'éventuels cryptogames.  

La tonne à lisier contrôle le tracteur

  John Deere a trouvé une nouvelle application au capteur de matière sèche, de protéine ou d'amidon Harvestlab installé habituellement sur la goulotte de ses ensileuses. Ce module, monté sur une tonne à lisier et relié à une console GreenStar 2630, permet désormais de mesurer en continu le taux d'ammonium, de phosphore ou de potasse présent dans l'effluent. Cette spécificité autorise ensuite une modulation automatique de la dose d'application selon les préconisations d'une carte de rendement ou d'un capteur N-Sensor. Les utilisateurs de tracteurs John Deere 6R, 7R et 8R dotés d'une transmission à variation continue délégueront, eux, cette fonction à un automatisme. Celui-ci ne modifie pas le débit d'épandage mais la vitesse d'avancement du tracteur pour apporter le nombre d'unités requises. Cette particularité offre également l'avantage, selon la marque, de ne pas bouleverser la répartition du produit au sol.    

Réagir à cet article

Sur le même sujet

Groupe Kverneland

Toute la documentation en ligne

Tracteur

Le Fendt 1100 Vario MT reçoit un moteur MAN

Gestion de location

Sylvain Lavernhe directeur commercial de Vega Systems

États-Unis

John Deere soutient les agriculteurs afro-américains

Fertilisation

Une trémie frontale pour Mascar

Réseaux commerciaux

Steyr à la reconquête de l’Europe

Travail du sol

Les déchaumeurs Maschio-Gaspardo Ufo plus pénétrants

Equipements d’élevage

Emily agrandit son usine

Case IH et New Holland

Le guidage Fieldbee pour l’entrée de gamme