Nicolas Industrie : du transport d'engins extrêmes aux matériels d'entretien

Nicolas Industrie : du transport d'engins extrêmes aux matériels d'entretien

La société Nicolas Industrie est spécialisée dans la conception de solutions pour le transport de charges lourdes jusqu'à 15 000 tonnes. Elle dispose également d'une division Environnement plus connue dans le monde agricole. Cette branche commercialise notamment des épareuses, des broyeurs d'accotement et des déchiqueteurs de bois, des matériels conçus et assemblés en France sur le site de Champs-sur-Yonne (Yonne).

Fondée en 1855, la société Nicolas Industrie, établie à Champs-sur- Yonne, en Bourgogne, à quelques encablures d'Auxerre, fut pionnière dans le domaine du transport de charges lourdes. Elle est, depuis 1994, une filiale de la holding TII Group (Transporter Industry International Group). Ce groupe industriel appartenant au sénateur allemand Otto Rettenmaier détient aussi les sociétés Scheuerle et Kamag, des constructeurs de systèmes de transport. Dans cette spécialité, Nicolas Industrie fabrique, par exemple, le plus gros véhicule tracteur routier du monde, le Tractomas, inscrit au Guinness World Records pour sa capacité à remorquer un convoi de 700 tonnes. Sur son unique site français d'une superficie de neuf hectares, cette firme fabrique et entrepose ses géants du transport de charges lourdes destinés à l'industrie aéronautique, aérospatiale et navale, à l'exploitation minière et pétrolière ou encore au transport de véhicules militaires. La production de matériels dédiés à l'agricole remonte à 1970. Cette année-là, Nicolas Industrie conçoit ses premiers broyeurs et, en 1975, il commercialise son premier casseur de pierres. Le développement des épareuses débute en 1980, tandis que les premières faucheuses d'accotement sortent en 1990. Le lancement des broyeurs de végétaux BVN 80 date de 1999, une gamme enrichie en 2001 par les BVN 230. Le catalogue s'est à nouveau étoffé en 2010 avec l'arrivée du broyeur à plaquettes TJ. Tous ces matériels, désormais peints en vert, sont distribués par la division Environnement de Nicolas Industrie.  

Les épareuses renouvelées

  Les gammes de débroussailleuses à bras hydrauliques ont récemment été revues. Les épareuses Evora, dévoilées au Sima, se déclinent en variantes 47, 51 et 54A d'une portée horizontale de 4,70, 5,10 et 5,40 mètres. Le modèle 54A se distingue par l'adoption d'un bras intermédiaire avancé entre la flèche et le balancier. Cette caractéristique procure une meilleure visibilité sur la tête de fauche. Les Evora présentent une largeur de broyage de 1,25 mètre et intègrent un circuit hydraulique développant une puissance de 60 chevaux au rotor. Elles bénéficient d'un bon niveau d'équipements de série avec, par exemple, le double sens de rotation du groupe de broyage, la sécurité hydraulique du bras et la position flottante. Leur contrôle s'effectue à l'aide d'un joystick à pilotage hydraulique basse pression (HXE) ou électrique proportionnel (EXE). L'offre de débroussailleuses s'est aussi enrichie des machines plus haut de gamme Natura 52 et 55Z. La première, dotée d'un bras droit, présente une portée horizontale de 5,20 mètres. Cette valeur atteint 5,60 mètres sur la seconde grâce au balancier contrecoudé. Les Natura se distinguent des Evora par leur pivot assurant un balayage arrière sur 115 degrés. Elles logent un circuit hydraulique composé d'une pompe et d'un moteur à pistons délivrant 70 ou 80 chevaux au rotor. Leur groupe de broyage mesure 1,25 mètre de large. Ces épareuses se pilotent à l'aide de commandes électriques proportionnelles intégrant la technologie bus CAN. Ce mode de communication permet à l'utilisateur, via l'écran de contrôle, de personnaliser les vitesses des différents mouvements et de bénéficier d'une fonctionnalité de diagnostic en cas de panne. Nicolas Environnement fabrique et commercialise aussi les broyeurs FP portés trois points travaillant sur des largeurs de 1,60 à 2,13 mètres. La gamme se compose de 12 modèles adaptés à l'entretien des accotements et des fossés.  

Un broyeur passe-partout

  Le constructeur propose également un original automoteur de broyage sur chenilles. Cet engin, dénommé Nicolas A540, se distingue par son châssis modulable en X qui s'adapte à tous les reliefs de terrain et intervient facilement en dévers. Il est animé par un moteur diesel Kubota de 50 chevaux et accepte des sections de bois allant jusqu'à 19 centimètres de diamètre. L'automoteur A540 pèse 1 900 kg et possède un plateau porte-conducteur sécurisant les déplacements.    

Réagir à cet article

Sur le même sujet

Manutention

Manitou s’agrandit en Espagne

Enrubanneuse

L'enrubanneuse Elho 1790 Pro emballe automatiquement

Marketing

Matermacc passe au vert

Clôture électrique

La clôture électrique plus jamais emmêlée avec Patura Pro

Publirédactionnel

Les épandeurs X40+ X50+ Econov passent à l'entraînement hydraulique

Pommes de terre

Agronomic détruit les fanes mécaniquement

Pommes de terre

Ropa récolte de deux manières

Transport

Manitou met les voiles

Essai tracteur

New Holland T6.165 Dynamic Command mieux qu'une CVT?