MX/Acigné (Ille-et-Vilaine) : la production intégrée garante de réactivité

MX/Acigné (Ille-et-Vilaine) : la production intégrée garante de réactivité

Depuis la refonte en 2009 de l'actionnariat et de l'équipe dirigeante, la société MX ne cesse de se développer. L'important programme d'investissements et la réorganisation des moyens industriels ont permis à cette entreprise bretonne de renforcer la confiance des clients et de conforter sa place de numéro 2 européen parmi les spécialistes de la fabrication de chargeurs frontaux. L'heure est aujourd'hui au développement de la marque MX au-delà des frontières de l'Europe avec un premier site de production déjà en activité en Inde et un second au Brésil.

Spécialiste français du chargeur frontal installé historiquement à Acigné (Ille-et-Vilaine), MX évolue depuis 64 ans dans un marché très concurrentiel demandant de s'adapter sans cesse à la conjoncture. La mise en place, en 2009, d'un nouveau directoire, avec Frédéric Martin comme président et Loïc Mailleux au poste de directeur général, marque le nouvel essor de cette entreprise familiale. Le premier chantier de la nouvelle équipe de direction a été de définir en 2010 un schéma directeur logistique industriel (SDLI) avec l'objectif de servir les clients en deux ou trois semaines maximum. « Il était important de mettre en place une stratégie de reconquête pour pérenniser la confiance de nos clients et de nos concessionnaires, précise Frédéric Martin. Nous avons décidé de réinternaliser des fabrications afin de maîtriser le prix et la qualité de nos produits, ainsi que les délais de livraison, le tout porté par une politique forte d'innovations. » Dans le cadre du SDLI, l'entreprise s'est alors engagée dans un processus de réorganisation complète des unités de production pour gagner en efficacité. Depuis cinq ans, 3 M€ ont ainsi été investis chaque année pour moderniser l'outil industriel avec, notamment, l'achat de tables de découpe laser et de robots de soudure. La première tranche, désormais terminée, a porté sur la redéfinition des flux à l'intérieur des différents ateliers, de la réception des matières premières à la peinture, en passant par la découpe, le pliage, la soudure... La seconde, actuellement en réflexion, concerne les ateliers de montage et d'expédition.  

Les chargeurs livrés sous trois semaines

  La politique d'intégration de la fabrication, complétée par le renforcement des opérations de contrôle qualité, a porté ses fruits. Elle s'est traduite par l'amélioration de la fiabilité des produits et la réduction des délais de livraison. « Nous sommes aujourd'hui organisés pour livrer un chargeur frontal ou tout autre équipement sous trois semaines après validation de la commande. Ce délai tombe même à 24 heures pour les bennes multiservices, car un client en panne ne doit pas attendre », souligne Jean-Charles Guilcher, directeur Supply-Chain (chaîne logistique) en charge des ateliers peinture, montage et expédition. Avec ce niveau de service, la société bretonne a su renforcer la confiance auprès de ses distributeurs. Ceux-ci peuvent par ailleurs compter sur la capacité de MX à équiper plus de 6 500 références de tracteurs avec un chargeur frontal ou un relevage avant. L'investissement en recherche et développement est, pour sa part, conséquent avec pas moins de 45 personnes au bureau d'études. Des équipes sont notamment dédiées à la conception des adaptations compatibles avec les nouveaux tracteurs, à raison de deux études par semaine. « L'innovation est au coeur de la stratégie de MX. Toutes nos gammes de produits ont été renouvelées ces cinq dernières années. Nous avons aussi élargi notre offre afin de proposer à nos concessionnaires un catalogue le plus complet possible, se félicite Frédéric Martin. Ces efforts ont clairement contribué à conforter MX à la deuxième place dans sa spécialité sur le marché européen. » La marque dispose aujourd'hui de plusieurs familles de chargeurs frontaux pour répondre aux différentes exigences de manutention. Elle compte ainsi les modèles haut de gamme T400 series à correction hydraulique PCH ; les plus économiques, les chargeurs U300 series à parallélogramme mécanique ; les compacts C et les fruitiers F300 series. Le catalogue comprend également des relevages avant ainsi qu'une très large panoplie d'outils tels que les bennes à terre, les bennes de reprise, les multiples variantes de pince-balles Manubal et l'incontournable benne multiservice BMS, très appréciée des éleveurs pour sa polyvalence. La politique d'innovation s'applique également aux contrepoids avec la gamme Multimass Concept qui offre 12 configurations de masses à partir de quatre modèles de base. Ces équipements de lestage profitent de surcroît d'accessoires astucieux tels que des béquilles escamotables, des fourreaux pour emporter des outils à manche, des supports de tronçonneuses ou encore une caisse de rangement dénommée Multibox d'une capacité de 168 L. Avec ces différents produits commercialisés dans 64 pays, MX a réalisé en 2014 un chiffre d'affaires de 80 M€ réparti entre la France, ses filiales en Grande- Bretagne et en Allemagne, l'ensemble de l'Europe, les autres continents et, enfin, le tractoriste Claas. Un accord majeur a en effet été signé avec cette firme allemande, en 2006, pour la fourniture, sous ses couleurs, de chargeurs frontaux destinés au montage dans son usine de tracteurs du Mans (Sarthe).    

Réagir à cet article

Sur le même sujet

Equipement

Ag Leader contrôle la population

Essai utilitaire

Citroën Berlingo, la technologie utile

Travail du sol

Le décompacteur Cultiplow d'Agrisem pour les sols durs

Miniatures

ROS, les miniatures de juin

Crise betteravière

Exel Industrie réduit la voilure

Immatriculations de tracteurs

Un joli mois de mai

Moteur

Le 13,6 L John Deere plus compact

Entretien du paysage

Des faucheuses-débroussailleuses Rousseau branchées

Labour

Les charrues Pöttinger Servo à partir de 140 ch