Recherche et développementKubota construit un nouveau centre de recherche

Kubota construit un nouveau centre de recherche
Kubota vient d'ouvrir un nouveau site de recherche et développement dans l'emprise de son usine principale de Sakai, au Japon. Le bâtiment de 10 000 m2 sur six niveaux a représenté un investissement de 3,7 milliards de yens (environ 30 millions d'euros). Il est dédié à l'étude de différents matériels commercialisé par le constructeur dans le monde notamment ses moissonneuses-batteuses pour le riz, ses véhicules utilitaires ou des matériels d'espaces verts. Ce site est pourvu des équipements les plus modernes pour développer le plus vite possible de nouvelles machines.  Il est doté de zones de rencontres informelles pour favoriser les discussions entre des spécialistes de différents domaines ainsi que de salles de conférence vidéo ou web pour communiquer avec les différentes implantations mondiales. Des cellules de test simulent les conditions climatiques rencontrées dans différents pays. Ces dernières années, son développement à l'échelle globale et l'élargissement de ses gammes ont amené  Kubota à revoir sa stratégie globale de R&D. Il a, pour cela, installé plusieurs bureaux d'études en Amérique du Nord, en Europe et dans d'autres pays asiatiques. En parallèle, il a renforcé ses sites japonais afin de conserver la maîtrise des technologies les plus essentielles et de coordonner le développement de sa R&D au niveau global.  

Réagir à cet article

Les dernières annonces de matériel agricole d'occasion

Sur le même sujet

Robotisation

Aisprid va cueillir des tomates

Tracteur

New Holland : une cabine connectée pour les T7 HD

Broyage

Un mode Eco/Power pour le broyeur Noremat

Composants hydrauliques

Concentration dans le monde des vérins

Récolte

Le Devastator réduit les pieds de maïs à néant

Pneumatiques

Vredestein : Des pneumatiques adaptés au labour

Nouvelles technologies

Horsch prêt pour la robotisation

Composants, organes de transmissions

Comer Industries absorbe Walterscheid

Épandage de lisier

Garant Kotte prend pied en France