OccasionsLe Sedima défend la cote Simo

Le Sedima défend la cote Simo
Pour le Sedima, le syndicat des distributeurs de matériels agricoles, la juste estimation de la valeur d'un tracteur d'occasion représente un enjeu économique important. « Nous sommes, en effet, de plus en plus confrontés à des offres commerciales pour des tracteurs en L.O.A. (location avec option d'achat) assorties de loyers très bas, constate Pierre Prim le président du Sedima. Cela permet aux constructeurs de promettre des coûts d'utilisation faibles de leurs produits. Mais pour parvenir à baisser les loyers, ils doivent en même temps surévaluer la valeur résiduelle du matériel à la fin de la période de location. Ils se basent pour cela sur des cotes fournies par des sociétés de conseil mais qui engagent le distributeur à racheter le matériel au prix fort. » Pour le Sedima, la valeur la plus pertinente d'un tracteur d'occasion reste celle fournie par la cote Simo. « Elle a été créé en 1971 pour servir de base aux transactions entre professionnels, rappelle Pierre Prim. Elle est actualisée deux fois par an par une commission rassemblant 28 professionnels de l'occasion reconnus par leurs pairs et des représentants de chacun des constructeurs. Elle fixe une valeur pour chaque modèle, chaque version commerciale, ainsi que leur année de fabrication et elle est capable d'intégrer les facteurs conjoncturels du marché tels qu'une augmentation de l'offre due à la loi Macron. En outre, elle propose des modulations significatives liées à la présence d'options telles que la présence de cabines ou de ponts suspendus, de relevage et de prise de force avant. » La cote Simo est disponible soit par abonnement, soit en consultation payante sur le site Simo-net.fr.

Réagir à cet article

Sur le même sujet

Semoir direct

Le semoir Simtech aux boudins en élastomère

Résultats deuxième trimestre

Des ventes en repli pour CNH Industrial

Arracheuse intégrale à betteraves

Les heures n’effraient pas la Ropa EuroTiger V8-4

Résultats deuxième trimestre

Agco marque le pas

Pulvérisation

Basf transfère les bidons en sécurité

Utilitaire

Un SSV à pris attractif chez Can-Am

Pommes de terre

Un système anti-érosion chez AVR

Broyeur à axe vertical

Un gyrobroyeur rigide Quivogne de 3,50 m

Pommes de terre

Réglage d'une arracheuse à pommes de terre