DigitalisationIsagri accélère son innovation avec Promize

Isagri accélère son innovation avec Promize
Isagri, a lancé, mercredi 31 janvier 2018, la start-up Promize. Cette entreprise autonome a pour objectif d'encourager l'inventivité afin de répondre aux enjeux agricoles futurs grâce à des solutions inédites. Son équipe de six personnes ayant une connaissance du monde agricole a reçu pour mission de développer des produits ciblant à la fois les agriculteurs, les distributeurs, les conseillers et les fournisseurs en France et à l'international. Adossée au groupe Isagri  (informatique et presse agricole), la petite structure répond à un besoin de réactivité tout en étant en mesure d'accepter un certain degré d'incertitude. Elle devrait également jouer un rôle de facilitateur d'échanges collaboratifs. « La création de Promize répond à deux objectifs, détaille Alexandre Diaz, responsable innovation chez Isagri. Le premier consiste à soutenir l'écosystème de start-ups existantes. Lorsqu'une jeune société se présente, nous lui portons assistance sur le plan technique et dans une logique gagnant-gagnant, nous partageons notre grande expérience, plutôt que de lui fournir de la trésorerie. Le second objectif consiste à investir en direct dans des starts-up prometteuses. »
« Promize a pour vocation de créer et commercialiser elle-même des solutions à forte valeur ajoutée », explique Alexandre Diaz, responsable Innovation chez Isagri
  Déjà cinq partenariats Nouvelles façons de travailler, nouvelles technologies et nouveaux business : voilà le tryptique avec lequel va plancher la nouvelle équipe, en ayant pour ambition de générer de l'innovation sans toutefois prendre en compte l'existant. « Promize n'a pas pour vocation de fournir des services aux start-ups, mais bien de créer et commercialiser elle-même des solutions à forte valeur ajoutée », précise Alexandre Diaz. Plusieurs nouvelles technologies sont déjà évoquées : IoT (internet des objets) , big data (gestion de grandes quantités de données), intelligence artificielle, robotique, blockchain (monnaies numériques)... Pour les maîtriser, la start-up a besoin d'être accompagnée et appuyée. Elle a noué des partenariats avec plusieurs grands groupes (Microsoft, Orange Business Services, Groupama). Deux jeunes pousses collaborent déjà avec Promize :
  • BioSCO, qui promet de réduire de 10 % le coût logistique des coopératives et négoces adhérant au service,
  • Karnott qui a pour ambition de supprimer à terme toute saisie manuelle d'informations relatives à l'utilisation de matériels agricoles.

Réagir à cet article

Sur le même sujet

Pommes de terre

La planteuse Terra-Protect de Grimme succède au Dyker

Semoir

Un interrang supplémentaire pour l'U-Drill de Kverneland

Résultat troisième trimestre

John Deere ralentit

Semoir direct

Le semoir Simtech aux boudins en élastomère

Résultats deuxième trimestre

Des ventes en repli pour CNH Industrial

Arracheuse intégrale à betteraves

Les heures n’effraient pas la Ropa EuroTiger V8-4

Résultats deuxième trimestre

Agco marque le pas

Pulvérisation

Basf transfère les bidons en sécurité

Utilitaire

Un SSV à pris attractif chez Can-Am