Agco profite de la demande

Agco profite de la demande
Fort de ses bons résultats du premier trimestre, Agco espère une nette augmentation de son chiffre d'affaires pour l'ensemble de l'année 2018. Le groupe annonce un chiffre d'affaires en augmentation de 23,3 % bénéficiant d'un climat en amélioration sur l'ensemble de ses grands marchés. En Amérique du Nord, le montant progresse de 31,4 % pour atteindre 502,9 M$. Agco profite de l'effet de l'acquisition de Precision Planting à hauteur de 61,2 M$, d'un léger coup de pouce des taux de change (+1,9 %) et de ventes en augmentation de 11,7 %. La demande s'est montrée particulièrement vive en tracteurs de moyenne et forte puissance ainsi qu'en pulvérisateurs. « Les agriculteurs de grandes cultures commencent à remplacer leurs équipements après des années de demande faible », constate Martin Richenhagen, le p.d.g. du groupe. Dans la grande région Europe et Moyen Orient, le chiffre d'affaires libellé en dollars grimpe de 30,4 % pour atteindre 1,163 M$. Les évolutions des taux de change participent pour une grande partie (16,1 %) à cette embellie mais les ventes progressent également de 14,3 %. L'Allemagne, le Royaume Uni et la France sont les trois pays contribuant le plus à cette évolution positive. Pour l'ensemble de l'année, Agco espère un chiffre d'affaires de 9,3 Md$.   Premier trimestre d'exercice Chiffre d'affaires : 2 Md$ (23,3 %) Bénéfices :  25 M$ (+33,2 M$)

Réagir à cet article

Sur le même sujet

Bol pailleur

Robert dote ses bols Evolumix d'une table de paillage

Machine de l'année 2020

Cérémonie de remise des prix

Agritechnica 2019 - Moteur

Des quatre cylindres structurels chez Cummins

Agritechnica 2019 - Récolte

John Deere : Quelle puissance pour la moissonneuse-batteuse X9 ?

Manutention

Samco change rapidement la voie d'une chargeuse

Agritechnica 2019 - Moteur

MAN dévoile un 16,2 litres léger

Réseau

Le Turque Tosun se déploie en France

Agritechnica 2019 - Pommes de terre

2ème génération de planteuse Dewulf CP 42 Smart-Float GII

Transport

Ponge anticipe la réglementation de 2020