Visite d'usineSodijantes : l'expert du sur-mesure

Sodijantes : l'expert du sur-mesure

Sodijantes est le spécialiste des jantes sur mesure. L'entreprise calvadosienne en produit tout de même 15 000 par an. Depuis 2012, son offre s'élargit avec des systèmes de télégonflage lui ouvrant de nouvelles perspectives de développement, notamment à l'export.

Le sur-mesure est sa spécialité. L'entreprise Sodijantes, située à Falaise dans le Calvados, fabrique 15 000 jantes par an, et chacune est unique. La moitié d'entre elles se vend en première monte, notamment chez Claas ou Massey Ferguson, en tant que dimension optionnelle. L'autre moitié se commercialise en après-vente. L'entreprise est alors capable de fournir toutes les marques et toutes les dimensions de pneumatiques. Il suffit, pour s'en convaincre, de visiter la station de peinture de l'unité de fabrication. Pas moins de 60 teintes différentes sont disponibles, correspondant aux couleurs des principales marques du marché. Pour être capable de produire autant de références, toutes sur mesure, la société doit faire preuve de flexibilité. « Nous travaillons majoritairement sur plan, mais pas systématiquement, prévient Stéphanie Deboudé, la PDG de Sodijantes. Nous devons faire preuve de qualité en matière d'écoute, de services et de produits. Pour être aussi flexible, une majeure partie de la production reste manuelle. Les 15 personnes que compte l'unité de production affichent une solide expérience, de dix ans en moyenne. » Pour autant, la visite de l'atelier de fabrication révèle des équipements dernier cri. Quatre robots de soudure s'affairent en permanence à solidariser, après pointage manuel, les voiles aux jantes. Après être passés sur un tour assurant les alésages central et extérieur, les voiles sont percés et fraisés à l'aide d'une machine à commande numérique. Cette dernière augmente les performances au niveau des tolérances, donc la précision, ainsi que le rendement de production.
Quatre robots de soudure s'affairent quotidiennement à solidariser, après pointage manuel, les voiles aux jantes.

Les débuts de l'export

L'activité se révèle saisonnière et présente une surcharge de travail entre janvier et mars. Pour se diversifier, l'entreprise s'est lancée, en 2012, dans la commercialisation d'équipements de télégonflage, d'abord avec le système Dynapneu, puis, en 2015, avec l'équipement Agriwin. « Cette orientation stratégique importante pour la société ouvre de nouvelles perspectives de développement. Cette nouvelle offre devrait faire progresser notre activité à l'export, qui ne représente pour l'heure que 10 % de notre chiffre d'affaires. Elle intéresse des partenaires et facilite la mise en place de distributeurs, notamment en Espagne, en Belgique et en Hollande. Ces nouvelles technologies imposent également de revoir notre façon de produire et tissent d'autres liens avec les utilisateurs », analyse Stéphanie Deboudé. L'autre point stratégique de l'entreprise normande réside dans le stock. Les deux tiers du bâtiment couvert, de 3 000 m2 de surface totale, abritent en effet le stockage de pièces, contre un tiers pour l'espace dédié à l'atelier de production. « Le délai d'approvisionnement des composants pour la fabrication avoisine les trois mois, contre environ dix jours pour l'expédition, annonce la présidente. Nous sommes contraints de dédier un espace suffisant pour entreposer les pièces en provenance des fournisseurs. » Le stock concerne également un espace dans lequel Sodijantes entrepose, identifie et répertorie les jantes qu'elle reprend et revend d'occasion.
Le système Agriwin se distingue par son dispositif d'alerte prévenant l'utilisateur, depuis le boîtier, d'un taux de patinage excessif (brevet) et proposant d'adapter la pression.

Les « agriwinners », pionniers du télégonflage

« Agriwinners », voici comment l'entreprise normande Sodijantes nomme ses agriculteurs pilotes. Ces interlocuteurs privilégiés assurent le relais dans la commercialisation en direct du système de télégonflage Agriwin. La société compte pour l'heure une douzaine d'exploitants référents dans l'Hexagone. Ceux-ci sont chargés d'assurer la promotion du produit, lancé officiellement au Sima 2017. Pour maîtriser le process de production, ce système, qui permet, depuis la cabine, l'ajustement manuel de la pression en fonction de la vitesse d'avancement, ne comporte que des composants français. Il bénéficie d'un brevet sur le taux de patinage, en intégrant un GPS associé à un compte-tours sur les roues. Son terminal tactile reçoit tous les tableaux de charge, de pression et de vitesse des principaux manufacturiers de pneumatiques. Il autorise l'enregistrement de plusieurs utilisateurs et combinaisons de tracteurs-remorques. Son utilisation est simple. L'opérateur passe entre les modes « route » et « champ » en un clic. Le système demande alors près d'un quart d'heure pour augmenter de 1 bar la pression d'un convoi de cinq essieux avec le compresseur de freinage du tracteur. Ce temps est divisé par deux en ajoutant l'optionnel compresseur à entraînement hydraulique, de 550 L/min (environ 4 500 € HT). Pour davantage de débit d'air, l'entreprise propose également un modèle de 4 000 L/min (environ 8 000 € HT) assurant l'opération en trois minutes. Le système Agriwin coûte aujourd'hui près de 5 500 € HT. Une version Isobus, qui a déjà fait l'objet de tests au Canada sur un épandeur à fumier Brochard, sera prochainement disponible au catalogue, au tarif de 5 900 € HT.

Sodijantes en chiffres

- 20 personnes. - 4 M€ de chiffre d'affaires (dont 10 % à l'export). - 15 000 jantes produites par an. - 2001 : reprise de la société par Philippe Deboudé. - 2012 : nouvelle unité de découpe plasma à haute définition et démarrage de l'activité télégonflage. - 2013 : nouvelle installation de peinture. - 2014 : nouvelle machine à commande numérique pour le perçage et le fraisage. - 2018 : renouvellement de l'unité de découpe plasma.

Réagir à cet article

Sur le même sujet

Moteurs Diesel

Des quatre cylindres structurels chez Cummins

Agritechnica 2019 - Récolte

John Deere : Quelle puissance pour la moissonneuse-batteuse X9 ?

Manutention

Samco change rapidement la voie d'une chargeuse

Moteurs diesel

MAN dévoile un 16,2 litres léger

Agritechnica 2019 - Pommes de terre

2ème génération de planteuse Dewulf CP 42 Smart-Float GII

Transport

Ponge anticipe la réglementation de 2020

Agritechnica 2019 - Travail du sol

Transport simplifié pour les charrues portées Kverneland

Agritechnica 2019 - Récolte

New Holland, un noueur innovant nommé LoopMaster

Epandeur

Les épandeurs traînés de la série 2000 d'Agrispread accèdent à l'Isobus