TransmissionsPlan social chez Yto

Plan social chez Yto
Les promesses de mises en place d'une chaine de fabrication de tracteurs et de relance de la production n'ont pas été tenues. La direction d'Yto France a informé les salariés de l'usine de transmissions de Saint-Dizier qu'elle souhaitait y cesser les activités de fabrication. Le plan social supprimant 80 postes sur 120 devrait démarrer dès le début de 2019. Pour le monde ouvrier de Saint-Dizier cette annonce s'inscrit dans la continuité d'une lente agonie d'un site industriel créé dans les années 50 pour fabriquer les tracteurs IH Farmall.  Après avoir atteint des sommets de ventes sur le marché français dans les années soixante et soixante-dix, le site s'est concentré sur la production de transmission en 1989. Dix ans après, dans la foulée de la fusion de Case et New Holland, le site a été cédé au groupe Argo qui l'a revendu en 2011, au groupe chinois Yto. A l'époque son offre de reprise s'était trouvé en concurrence avec d'autres émanant de constructeurs européens et chinois. Mais la classe politique locale, les salariés de l'entreprise et le tribunal de commerce l'avaient privilégié en raison des promesses de développement de la production et de fabrication de tracteurs. De son côté, le groupe n'avait jamais fait mystère de sa satisfaction d'accéder aux brevets, à la technologie et aux procédés de fabrications de transmissions modernes à rapports à passage sous charge. Celles-ci équipent désormais les tracteurs haut de gamme que Yto fabrique et commercialise en Chine.

Réagir à cet article

Sur le même sujet

Préparation de sol

La fraise Dewulf SC 360 en 4 x 90 cm

Récolte des fourrages

Le Kuhn GA 8830 ratisse large

Manutentution
Travail du sol

Un déchaumeur à quatre rangées de disques indépendants

Semis

Le Montana de Mascar sème de 4 à 6 m

Tracteur

L'Axion 900 de Claas plus fort et plus intelligent

Récolte de betteraves

Un drive pour les pièces d’Holmer

Tracteur

Vidéo : Essai du John Deere 8R370

Tracteur

Le Fendt 1100 Vario MT reçoit un moteur MAN