TransportManitou met les voiles

Manitou met les voiles
(©Manitou)

Le groupe Manitou aimerait bien utiliser un cargo à voile pour expédier ses chargeurs télescopiques de l’autre côté de l’Atlantique.

Le constructeur de matériels de manutention  soutient le projet Neoline porté par des officiers de la marine marchande des Pays de la Loire désireux de construire un navire roulier de 136 m spécialement prévu pour embarquer des engins roulants dans ses immenses garages. Il disposerait comme moyen de propulsion principale quatre mats portant 4 200 m2 de voilure et, en guise d’appoint, d’une chaine diesel-électrique de 4 000 kW. Sa capacité de charge serait de 5 000 tonnes. Il pourrait embarquer 500 voitures, des containers, et des colis hors gabarit de 200 tonnes. Pour Manitou, qui expédie chaque année près de 1 000 machines aux États-Unis, cette solution serait totalement en adéquation avec ses besoins opérationnels. La ligne, projetée pour 2021, devrait relier Saint-Nazaire à Bilbao, puis traverser l’Atlantique vers Charleston et revenir au port d’attache par une route nord passant par Saint-Pierre-et-Miquelon. Elle lui permettrait de gagner sur des coûts logistiques de pré-acheminement vers les grands ports européens de la Manche et de la mer du Nord et de conserver des délais de livraison similaires. À une vitesse commerciale moyenne de 11 nœuds (20 km/h), le navire traverserait l’Atlantique en une quinzaine de jours tout en réduisant ses émissions de CO2 de près de 90 % par rapport à un cargo traditionnel. En plus de Manitou, le groupe Renault et le fabricant vendéen de bateaux Béneteau ont signé un partenariat avec Neoline.

Réagir à cet article

Sur le même sujet

Agritechnica 2019 - Moteurs

La puissance compacte chez FPT

Agritechnica 2019 - Moteur

Une application pour les diesels Kohler

Irium

Les réclamations suivies à la trace

Semis

Partenariat entre Agrisem et Sly

Manutention

L’agriculture porte Wacker Neuson

Composants

CNH Industrial achète son fournisseur de chenilles

Agriculture de précision

Fondation de l’Exxact Robotics à Épernay

Travail du sol, semis

CNH Industrial achète K-Line Ag

Exercice 2018-2019

L’arrachage de betteraves pénalise Exel Industries