ComposantsLa fin des cabines Tim

Usine Tim
Usine Tim (©D.R.)

Le Tribunal de Commerce de Lille a prononcé ce 27 novembre la liquidation judiciaire de Tim.

Ce fabricant de cabines installé à Quaëdypre, près de Dunkerque, était en redressement judiciaire depuis août dernier. Avec le désistement d’un dernier repreneur potentiel, l’entreprise a cessé son activité, ce qui se traduit par une perte d’emploi pour 304 salariés. Tim,qui a compté jusqu’à 900 salariés dans les années 90 a subi une lente érosion de sa clientèle. Certains de ses gros clients, comme Caterpillar ou Massey-Fergusonont mis en place leur propre unité de fabrication de cabines. Deux ans après sa reprise par Fil Filipov, l’industriel bulgare détenant également Atlasla marque allemande d’engins de TP, Tim n’est pas parvenue à regonfler son chiffre d’affaires. Durant le dernier exercice, celui-ci s’élevait à 48 millions d’euros sur 17 mois, avec une perte de 7,8 millions.

Réagir à cet article

Sur le même sujet

Direction générale

Louisa Parker-Smith veille à la durabilité d’Agco

Arrachage de betteraves

Matthieu Denizon directeur des ventes d’Holmer

Production

Une valeur ajoutée de 65 % chez Argo

Ressources humaines

Dominique Sengelen se lance dans le recrutement

Index Cema

Des indicateurs au vert

Matériels betteraviers

Guillaume Becker spécialiste produit chez Grimme

Marché des agroéquipements

Plus de peur que de mal

Fabrication

Origine garantie pour les machines Braud

Ventes 2020

Bilan des plus corrects pour Fendt