ComposantsLa fin des cabines Tim

Usine Tim
Usine Tim (©D.R.)

Le Tribunal de Commerce de Lille a prononcé ce 27 novembre la liquidation judiciaire de Tim.

Ce fabricant de cabines installé à Quaëdypre, près de Dunkerque, était en redressement judiciaire depuis août dernier. Avec le désistement d’un dernier repreneur potentiel, l’entreprise a cessé son activité, ce qui se traduit par une perte d’emploi pour 304 salariés. Tim,qui a compté jusqu’à 900 salariés dans les années 90 a subi une lente érosion de sa clientèle. Certains de ses gros clients, comme Caterpillar ou Massey-Fergusonont mis en place leur propre unité de fabrication de cabines. Deux ans après sa reprise par Fil Filipov, l’industriel bulgare détenant également Atlasla marque allemande d’engins de TP, Tim n’est pas parvenue à regonfler son chiffre d’affaires. Durant le dernier exercice, celui-ci s’élevait à 48 millions d’euros sur 17 mois, avec une perte de 7,8 millions.

Réagir à cet article

Sur le même sujet

Immatriculations de tracteurs

Fendt au sommet en Allemagne

Marchés internationaux

L’Italie s’en sort mieux que prévu

Immatriculation
Pneumatiques

Un portail pour commander les pneus Continental

Exercice 2019-2020

Les machines agricoles Krone ont résisté au Covid

Pneumatiques

Copadex distributeur officiel d’Alliance

Manutention

Nouveaux horizons pour Manitou

Tracteurs standards

7,5% de recul en 2020

Immatriculation

Parts de marché des tracteurs standards 2020

Les dernières annonces de matériel agricole d'occasion