Contenu réservé aux abonnés

Exercice 2018-2019Claas pâtit du manque de croissance

Tracteur Claas Axion
Tracteur Claas Axion (©T.G.)

Des situations extrêmement contrastées sur ses différents marchés n’ont pas permis à Claas de voir son chiffre d’affaires significativement augmenter durant son exercice 2018-2019

Claas annonce un chiffre d’affaires de 3,898 Md€ quasiment identique à celui de 2017-2018 (3 889 Md€). Alors que le constructeur allemand était confronté à une chute de la demande dans les pays du nord et du centre de l’Europe en raison des graves sécheresse endurées durant l’été 2018, il pouvait se réjouir du dynamisme des marchés français et britanniques. Ainsi, sur son plus grand marché, l’Allemagne, ses ventes ont reculé de 4,1 % pour atteindre 800,6 M€.  Dans notre pays, elles ont gagné 11,7 % pour s’élever à 765,5 M€ et, dans les autres pays de l’Europe de l’Ouest, elles progressaient de 9,7 % à 819,7 M€. L’Europe centrale et orientale qui représente également un important marché pour Claas a mis les nerfs du constructeur à rude épreuve. Tout en se félicitant de la demande toujours forte, il a dû faire face à la saturation du marché du grain en Ukraine, à un contexte politique agité et à des forts taux d’intérêts. Dans cette grande région, ses ventes se sont repliées de 8,3 % à 862,8 M€. Ce manque global de croissance dans les ventes a affecté le résultat de Claas. Il annonce un bénéfice avant impôts de 136 millions d'euros reculant de 90 M€ par rapport à l’exercice précédent et un bénéfice net de 96,3 M€ reculant de 36,3 M€. Il a en effet dû faire face à des dépenses en recherche et développement en augmentation pour renouveler ses gammes de tracteurs et de moissonneuses-batteuses mais aussi pour se positionner sur les nouvelles technologies digitales ou d’intelligence artificielle. Il reconnait également des coûts de production en augmentation qu’il n’a pas pu répercuter dans les prix de vente ainsi qu’une moindre profitabilité de certaines de ses filiales domestiques et internationales. Les effectifs sont globalement en hausse Ils ont augmenté en Allemagne de 3,9% à 5 503 personnes et en France de 2,4% à 2 301. Le groupe explique cette hausse par l’embauche de jeunes informaticiens et ingénieurs. Le nombre d’apprentis dans le groupe est passé à 735 contre 714 l’année précédente. Malgré les incertitudes régionales, Claas prévoit une stabilité sur les marchés mondiaux de la machine agricole pour l'exercice 2020. Compte tenu des conflits commerciaux internationaux qui couvent et du risque d'un nouveau ralentissement économique, des effets négatifs sur les ventes et les bénéfices ne peuvent être exclus. Néanmoins, il s'attend à ce que les ventes de l'exercice en cours soient légèrement supérieures au niveau de l'année précédente avec un bénéfice stable avant impôts.

 

429

Vous avez lu 97% de l'article

Vous devez vous abonner pour lire cet article en entier.

Connexion Création d'un compte Voir les offres d'abonnements

Réagir à cet article

Sur le même sujet

Epidémie covid-19

L’industrie commence à tousser

Réseaux internationaux

Argo a signé avec 29 concessionnaires

Distribution

Kubota Europe réorganise sa division tracteurs

visite d'usine

L'usine Keenan exporte vers 25 pays

Salons internationaux

L’Eima fera le plein

Réseaux Fendt

Une journée pour connaitre le métier

Manutention

Elisabeth Ausimour à la tête des télescopiques Manitou

Manutention

Lamy crée une filiale en Afrique-du-Sud

Commerce international

Zetor se renforce en Inde