Retards de livraisonLe coronavirus est une force majeure

Le coronavirus est une force majeure
(©H.E.)

Alors que les difficultés d’approvisionnement en composants fabriqués en Chine ou en Italie pèsent sur les productions de certains constructeurs de machines agricoles, ceux-ci pourront justifier des retards de livraison.

La Ficime, la fédération des entreprises internationales de la mécanique et de l’électronique a en effet rapporté dans un communiqué une déclaration de Bruno le Maire, le ministre de l’économie et des finances. « L’État considère le coronavirus comme un cas de force majeure pour les entreprises. Ce qui veut dire que pour tous ses marchés publics, si jamais les entreprises connaissent un retard de livraison, il n’appliquera pas de pénalités, car il considère le coronavirus comme un cas de force majeure ».

Réagir à cet article

Sur le même sujet

Matériels d’épandage

La Covid n’a pas empêché Samson de grandir

Conjoncture

Joli mois de septembre en Italie

Outils de travail du sol

Maschio en bleu chez New Holland

Technologie

Kubota investit dans la surveillance des parasites

Direction

Martin Van Hoyningen-Huene à la tête des tracteurs Claas

Anniversaire

20 ans de déchaumage pour Amazone

Direction générale

Louisa Parker-Smith veille à la durabilité d’Agco

Arrachage de betteraves

Matthieu Denizon directeur des ventes d’Holmer

Production

Une valeur ajoutée de 65 % chez Argo