Retards de livraisonLe coronavirus est une force majeure

Le coronavirus est une force majeure
(©H.E.)

Alors que les difficultés d’approvisionnement en composants fabriqués en Chine ou en Italie pèsent sur les productions de certains constructeurs de machines agricoles, ceux-ci pourront justifier des retards de livraison.

La Ficime, la fédération des entreprises internationales de la mécanique et de l’électronique a en effet rapporté dans un communiqué une déclaration de Bruno le Maire, le ministre de l’économie et des finances. « L’État considère le coronavirus comme un cas de force majeure pour les entreprises. Ce qui veut dire que pour tous ses marchés publics, si jamais les entreprises connaissent un retard de livraison, il n’appliquera pas de pénalités, car il considère le coronavirus comme un cas de force majeure ».

Réagir à cet article

Sur le même sujet

Equipements de traite

DeLaval achète Milkrite-InterPuls

Normandie 

Krone s’organise avec Vivagri

Commerce international

CNH livre 360 matériels en Ouzbékistan

Exel Industries

Les ralentissements de production se ressentent

Salon en extérieur

Innov’Agri 2020 est annulé

Motorisations

Délai accordé pour la Stage V

Maintenance

Garantie étendue pour McCormick

Administration des ventes

Holmer Exxact muscle son équipe

Immatriculations

Les immatriculations des remorques agricoles ont doublé