Contenu réservé aux abonnés

CessionYanigav : la PME familiale change de main

De gauche à droite : Romain Dumont, directeur commercial, Aurélien Allary, nouvel actionnaire, Françoise Vaginay, ancienne gérante, et Philippe Artaud, ancien directeur commercial.
De gauche à droite : Romain Dumont, directeur commercial, Aurélien Allary, nouvel actionnaire, Françoise Vaginay, ancienne gérante, et Philippe Artaud, ancien directeur commercial.

Fondée en 1970 dans la Loire, l’entreprise familiale Yanigav s’est forgée une solide réputation en commercialisant des matériels destinés à la confection et à la mise en place des piquets de clôture, mais aussi des outils de fendage et de sciage de bois. Alors que la PME vient d’être cédée, son nouveau propriétaire nourrit l’ambition de la faire entrer dans une dimension plus industrialisée.

Au cours des années 1970, Pierre Vaginay, dont le nom est l’anagramme de Yanigav, mettait au point un enfonce-pieu pendulaire. Contrairement aux modèles alors présents sur le marché, la masse destinée à frapper les piquets ne décrivait pas un arc de cercle mais glissait le long d’une poutre verticale. Cette caractéristique garantissait une plus grande facilité d’emploi et plus de sécurité pour l’opérateur au sol. Cet enfonce-pieu a fait la renommée de la marque Yanigav en France et même au-delà des frontières. En parallèle, le catalogue s’est enrichi avec l’introduction d’affûte-piquets, de fendeuses, de scies, de fagoteuses ou encore de tarières et de rogneuses de souche. Au début des années 2000, Yanigav réinvente l’enfonce-pieu en remplaçant la masse par un système à percussion, identique aux brise-roches hydrauliques employés dans les travaux publics. Plus sûre et plus performante que son prédécesseur, cette innovation séduit rapidement une clientèle d’entrepreneurs et de Cuma. « Ces produits se vendent tout seuls, grâce au bouche-à-oreille », apprécie Philippe Artaud, directeur commercial. Depuis la disparition de Pierre Vaginay, il seconde Françoise Vaginay, gérante de la société. « L’entreprise profite d’une très bonne image. Souvent, les clients demandent une “Yanigav” en parlant d’un enfonce-pieu. Le seul nom est gage de qualité », indique Philippe Artaud, précisant : « Yanigav, c’est FERS : facilité, efficacité, rentabilité, sécurité. Ceci résume bien la philosophie de nos produits. »

L’enfonce-pieu sur chargeur frontal préserve ce dernier des secousses. Cette configuration rend accessible ce genre d’équipement aux utilisateurs individuels.

La « révolution percussion »

786

Vous avez lu 32 % de l'article

Vous devez vous abonner pour lire cet article en entier.

Ou

Profitez de Matériel Agricole en intégralité et gratuitement pendant 1 mois ! 

*Offre sans engagement

Réagir à cet article

Les dernières annonces de matériel agricole d'occasion

Sur le même sujet

Dialogue social

10 000 travailleurs en grève chez John Deere

Pénurie de composants

CNH met des usines à l’arrêt

Arrachage de betteraves

Cure de jouvence pour les automotrices Moreau et Matrot

Pologne

Ursus va mal

Matériels de fenaison

Roc rejoint Kverneland

Réseaux

Champagne pour McCormick

Lingen (Allemagne)

Krone ouvre son centre de validation technologique

Véhicules agricoles

75 ans de remorques pour Rolland

Robotisation

Kubota mise sur la cueillette robotisée de fraises