Entretien des bas-côtésManeko va reconstruire les débroussailleuses

Maneko va reconstruire les débroussailleuses
(©Maneko)

Les matériels d’entretiens des bas-côtés tels que les faucheuses-débrousailleuses, les tracteurs et porteurs spécialisés pourront connaître plusieurs vies.

Le groupe Actibac, fondé par Jacques Bachmann et connu principalement pour Noremat, vient de créer Maneko, une entreprise dédiée au reconditionnement de ce type de matériel. Installée à Toul (Meuthe-et-Moselle) sur le site en reconversion des anciennes usines Kleber, elle occupe une équipe de 25 salariés issus, pour la majorité d’entre eux, du service occasion de Noremat. Ils ont pour objectif d’industrialiser des process de rénovation de machines que le constructeur avait développé depuis près de 40 ans dans ses ateliers et dans ceux de ses 9 agences régionales. Dans un premier temps, Maneko va se concentrer sur les machines fournies par sa maison mère. Mais son outillage, notamment un banc de test de composants hydrauliques et deux équilibreuses de nouvelle génération, va lui permettre de proposer des services de réparation ou de reconditionnement à des entreprises de différents métiers. Lorsque les machines seront trop usagées pour être rénovées, Maneko en assurera le démantèlement. Les organes les plus valables seront proposés à la vente comme composants d’occasion ou d’échange standard. Un site marchand dédié pourrait être lancé d’ici la fin de l’année.

Dans son projet de création, la nouvelle entreprise a voulu affirmer la vertu environnementale de son activité. En prolongeant la vie de pièces et matériels, elle réduit en effet des besoins de matière première. Elle a également voulu signifier son engagement dans les idéaux de l’économie circulaire dans le raisonnement de l’aménagement de son site. Le bâtiment de 7 500 m2 installé sur un terrain 20 000 m2 a fait l’objet d’une isolation thermique soignée. La zone de lavage des matériels est alimentée par l’eau de pluie récupérée. Les mobiliers de bureau ont été achetés d’occasion et les équipements de cuisine du réfectoire proviennent du réseau spécialisé de récupération Envie. Le parking est équipé en bornes de recharge de véhicules électriques et une couverture de panneaux photovoltaïques est à l’étude. Par ailleurs, l’atelier de Maneko a pour vocation de s’intégrer dans un projet de centre de formation de techniciens de maintenance associant d’autres entreprises locales telles que Mathieu (Groupe Fayat) ou la Coopérative Agricole Lorraine et soutenu financièrement par la Région Grand Est et Pôle Emploi. Des jeunes apprentis et des personnes en reconversion professionnelle seront formés dans ses ateliers avec l’appui de techniciens et formateurs expérimentés. Une première session de 12 étudiants a démarré le 18 janvier. Avec Maneko, Noremat et AccoPilot, une division développant des applications de gestion de chantiers, le groupe Actibac emploie 300 personnes. Il a réalisé, en 2019 un chiffre d’affaires de 67 M€.

Réagir à cet article

Les dernières annonces de matériel agricole d'occasion

Sur le même sujet

Immatriculations européennes

Reprise en trompe l’œil

Evénement

Quatre pavillons pour Claas à l’Agritechnica

Carburants alternatifs

JCB mise sur l’hydrogène

Nominations

Un Américain et un globe-trotter à la tête de Case IH

Tama

Des ficelles mieux recyclées

Véhicules agricoles

Un configurateur en ligne chez Joskin

Dialogue social

10 000 travailleurs en grève chez John Deere

Pénurie de composants

CNH met des usines à l’arrêt

Arrachage de betteraves

Cure de jouvence pour les automotrices Moreau et Matrot