MoteursLe Volvo Penta D16 va bien respirer

Le Volvo Penta D16 va bien respirer
(©Volvo Penta)

Les deux étages de turbo du nouveau D16 de Volvo Penta devraient optimiser leur alimentation à tous les régimes.

Le constructeur suédois promet pour son D16, le 6-cylindres de 16 litres, dont il vient juste de démarrer la production, un intéressant couple à bas régime et une réduction de sa consommation de 10 % par rapport à son prédécesseur. Ce moteur, atteignant son couple maxi de 3 650 N.m à 1 900 tr/min et délivrant une puissance maximale de 769 ch (585 kW), reste ainsi performant sur l’ensemble de ses plages de régime. Il devrait trouver sa place aussi bien sa place sous des capots de machines agricoles appréciant le couple à bas régime et les économies de carburant que des engins de carrière exprimant toute leur productivité grâce à la puissance de leur moteur.  Pour permettre à ses émissions de rester dans les limites des réglementations européennes Stage V et américaines Tier 4 les ingénieurs de Volvo Penta on fait le choix de se passer de recirculation de gaz d’échappement EGR ainsi que de filtres à particules DPF pour se contenter d’une réduction catalytique sélective (SCR) à adjonction d’Adblue.  

Réagir à cet article

Les dernières annonces de matériel agricole d'occasion

Sur le même sujet

Nouvelles technologies

Horsch prêt pour la robotisation

Composants, organes de transmissions

Comer Industries absorbe Walterscheid

Épandage de lisier

Garant Kotte prend pied en France

Distribution de matériels

Un site pour l’emploi dans les concessions

Moteurs

Fendt s’engage à long terme avec Deutz AG

Profession

Le Cema s’inquiète de la spirale inflationniste

Immatriculations de tracteurs
Parts de marché 2020
Concours Aprodema

Clap d’or pour le Legta Hector-Serres