Positionnement géographiqueNew Holland : Galileo entre dans le positionnement PLM RTK+

New Holland : Galileo entre dans le positionnement  PLM RTK+
(©Agence spatiale européenne (Euspa))

New Holland va désormais faire appel à la constellation satellitaire européenne Galileo pour améliorer la précision de son abonnement PLM RTK+.

Jusqu’à présent, le service de géo-positionnement PLM RTK+ proposé par New Holland se basait sur les programmes militaires russes Glonass et américains GPS. En se branchant sur les émissions des satellites Galiléo sous contrôle civil, il espère réduire les risques de défaillance et de dégradation des signaux, mais aussi renforcer ses performances dans des zones difficiles, à proximité de haies, des bâtiments ou des reliefs. Aujourd’hui 22 satellites de 700 kg gravitant sur une orbite moyenne à 23 000 kilomètres de la terre sont déjà opérationnels. A l’horizon de 2030, la constellation devrait compter une trentaine d’engins spatiaux dont six de réserve. Leurs signaux fournissent une précision horizontale de 4 m à l’horizontale et de 8 m à la verticale. Le traitement par les 20 serveurs de calcul de correction et sa diffusion auprès des 172 balises RTK déployés par New Holland en France aboutit à une précision de 1,5 cm en horizontal et 2 cm en vertical suffisante pour guider des machines agricoles ou à l’enregistrer des données parcellaires.

 

Réagir à cet article

Les dernières annonces de matériel agricole d'occasion

Sur le même sujet

Évènement

Bilan positif pour le Space

Motorisation

Deutz veut carburer au fioul synthétique

Semis
Faucheuses-débrousailleuses

Maneko met des pièces sur la toile

Immatriculations de tracteurs

Le dynamisme se maintient

Chargeurs frontaux

Kubota choisit MX

Danemark

Samson Group achète son compatriote Gøma

Moissonneuses, tracteurs

Claas ouvre une usine au Kazakhstan

Robots d’alimentation

Un réseau Kuhn à mettre en place