Manitou: La conso des télescos sans tabou

Manitou: La conso des télescos sans tabou

Serait-ce une petite révolution dans le domaine du chargeur télescopique ? Manitou s'inspire en effet de l'automobile pour dévoiler un programme de tests de consommation de carburant visant à informer en toute transparence les utilisateurs. Les valeurs sont indiquées pour différentes activités telles que la route, la manutention, le chargement et même le ralenti.

Rares sont les exploitations agricoles dans lesquelles la consommation en carburant de chaque engin fait état de relevés précis. Pourtant, ce poste représente une charge importante et mérite une attention particulière. Il est d'autant plus important que le tracteur ou l'automoteur travaillent beaucoup. L'appétit du chariot télescopique est généralement méconnu et pourtant ce matériel réalise souvent plus de 1 000 heures par an.   Avec ce niveau d'activité, un litre par heure de GNR en moins représente environ 800 € HT d'économie chaque année. Mais comment savoir si l'appareil choisi est plus sobre que son concurrent ? Dans l'automobile, l'Utac réalise des tests officiels déterminant les consommations route, mixte et ville de chaque véhicule et de toutes les marques. Mais, jusqu'à présent, il n'existait pas d'équivalent en agricole. Cela va peut-être changer sous l'impulsion de Manitou et de son programme Reduce.   Avec cette démarche, le constructeur indique à ses clients la consommation de carburant en litres par heure pour les quatre principales phases d'utilisation de ses chariots télescopiques. Les ingénieurs du bureau d'études du spécialiste français se sont pour cela rapprochés de l'Utac afin de faire valider leur méthodologie de mesure. Ils sont maintenant capables d'apposer sur les appareils une étiquette affichant la consommation horaire sur la route, à la manutention, au chargement et au ralenti, ainsi que les émissions de CO2.   Les valeurs sont établies à partir de tests durant 60 minutes pour chacune des quatre activités. Chaque opération est effectuée avec l'ensemble des fluides de l'appareil à température normale de fonctionnement. Par exemple, grâce au programme Reduce, l'acheteur d'un chariot MLT 629 équipé de pneus de 24 pouces sait désormais que cet appareil consomme 4,7 1/h à la manutention et 12,5 l/h lorsqu'il circule à allure maximale sur la route.  

Une procédure validée par l'Utac

  Ses émissions de CO2 représentent 16,4 kg/heure avec une activité composée à 20 % de route et à 80 % de manutention. Le constructeur souhaite maintenant étendre cette démarche aux autres marques afin d'apporter aux utilisateurs de chariots télescopiques des données de consommation comparables, tout comme dans le secteur automobile. Il se déclare également prêt à réaménager ses principes de mesure en concertation avec les autres firmes.  

Deutz motorise les MLT de 6 et 7 mètres

  Manitou se fournit désormais chez le motoriste Deutz pour mettre ses chariots télescopiques MLT 634 (3,4 tonnes et 6,05 mètres), MLT 735 (3,5 tonnes et 6,90 mètres) et MLT 741 (4,1 tonnes et 6,90 mètres) en conformité avec la norme antipollution Stage IIIB. Le spécialiste français de la manutention a retenu le moteur TCD de 3,6 litres. Ce quatre cylindres développe 122 chevaux sur ces trois appareils commercialisés en France.   Il se contente d'un catalyseur d'oxydation diesel (DOC) sans entretien pour être en phase avec la réglementation sur les émissions polluantes. Les trois MLT accèdent à une boîte mécanique à quatre vitesses associée à un convertisseur de couple. Ils sont également disponibles avec une transmission powershift à six rapports.   Leur circuit hydraulique, de type load sensing, est alimenté par une pompe à cylindrée variable débitant 150 l/min. Le changement de motorisation est souligné par le nouveau dessin du capot du compartiment moteur. Il est aussi marqué par des évolutions en cabine, avec l'adoption d'un tableau de bord à écran digital, la fourniture en standard d'une prise 12 volts et d'un support de téléphone (à gauche de la planche de bord). Ces trois chariots télescopiques s'enrichissent par ailleurs en option d'un accélérateur à main et de phares de travail avant à LED.  

Longue portée pour le MLT 1040

  Le nouveau chariot télescopique MLT 1040 présente une hauteur de levage de 10 mètres et une capacité de charge de quatre tonnes. Il se distingue du modèle de gabarit inférieur MLT 840 (7,55 mètres et quatre tonnes) par l'adoption d'un contrepoids arrière spécifique et d'une flèche Triplex à double tube télescopique. Il intègre également un vérin correcteur de dévers sur le pont avant.   Ce nouvel appareil reprend au MLT 840 son architecture de châssis, sa cabine, sa motorisation, sa transmission à convertisseur de couple et son circuit hydraulique débitant 180 l/min. Il loge un moteur John Deere de 137 chevaux. Ce quatre cylindres de 4,5 litres satisfait à la norme antipollution Stage IIIB grâce à l'utilisation d'une vanne EGR de recirculation des gaz d'échappement et d'un filtre à particules.  

Des outils validés par Manitou

  Le couple machine-accessoire constitue un critère clé pour exploiter pleinement les performances d'un chariot télescopique. Passer d'un appareil levant 2,7 tonnes à un modèle de 2,9 tonnes demande, par exemple, d'adapter les outils pour valoriser le gain de capacité de charge. Dans cette optique, Manitou s'engage davantage dans les accessoires et dispose désormais d'une équipe dédiée à cette division.   Le spécialiste français est ainsi en mesure de proposer une large gamme d'équipements fabriqués par ses soins ou sous-traités selon un cahier des charges précis. Le catalogue comprend différents types de godets, des pinces à balles et des fourches, ainsi qu'une balayeuse ramasseuse ou encore une désileuse trancheuse.    

Réagir à cet article

Sur le même sujet

Semis

Une double dent Dale Drills pour semer en direct

Equipement

Une station à la ferme Beiser environnement

Récolte

La coupe flexible de Geringhoff ne manque pas d’air

Fenaison

Un groupe de fauche de 9 m pour McHale

Semis

L'Alpego Jet M consomme moins et s'utilise mieux

Part de marché

Les ventes de semoirs traînés à céréales explosent

Travail du sol

La herse de déchaumage Agrisem International s’allège

Travail du sol

Double fonction pour la roue de charrue New Holland

Part de marché

29 % de presses à balles rondes vendues en plus