Organisations professionnellesFrédéric Martin, nouveau président d'Axema

Frédéric Martin, nouveau président d'Axema
Frédéric Martin, le nouveau président d'Axema, travaille dans la filière du machinisme agricole depuis 15 ans. Actuellement président de l'entreprise de construction de chargeurs frontaux MX (depuis 7 ans), Frédéric Martin a présidé, pendant huit ans, le directoire du groupe Manitou. À 56 ans, le nouveau président d'Axema connaît aussi le secteur du transport et de l'industrie pour avoir travaillé pendant 13 ans chez Renault Trucks et 3 ans auparavant chez Usinor Sacilor. Fort de ce parcours industriel en France et à l'International,  il arrive donc à la tête d'Axema, l'association française des acteurs de la filière des agroéquipements et de l'agroenvironnement. « J'apporte mon énergie positive et mon respect des hommes », a-t-il souligné lors de son discours de présentation, le 4 avril 2017, face aux membres de l'association. Il résume son engagement pour relever les enjeux en 5 points : 1- Préparons l'avenir de l'agriculture de demain par une vision prospective ; 2- Encourageons l'innovation et les relations à l'intérieur de notre filière ; 3- Renforçons les compétences disponibles adaptées aux enjeux de demain ; 4- Rendons notre filière visible et respectée par un Comité Stratégique de Filière ; 5- Redonnons du sens et la parole à nos adhérents d'aujourd'hui et de demain.

Réagir à cet article

Sur le même sujet

Enrubanneuse

L'enrubanneuse Elho 1790 Pro emballe automatiquement

Clôture électrique

La clôture électrique plus jamais emmêlée avec Patura Pro

Publirédactionnel

Les épandeurs X40+ X50+ Econov passent à l'entraînement hydraulique

Pommes de terre

Agronomic détruit les fanes mécaniquement

Pommes de terre

Ropa récolte de deux manières

Essai tracteur

New Holland T6.165 Dynamic Command mieux qu'une CVT?

Mélangeuses à vis verticales

Les mélangeuses Mastermix de Robert pour les petites et moyennes exploitations

Essai tracteur

New Holland T6.165 Dynamic Command : Les mesures au banc (partie 3)

Travail superficiel

Le canadien porté se replie chez Quivogne