DistributionMichel Schietequatte directeur de Maschio-Gaspardo

Michel Schietequatte directeur de Maschio-Gaspardo
Michel Schietequatte dirige Maschio-Gaspardo France depuis le 20 mars 2017. Il assure parallèlement l'encadrement des activités au Royaume-Uni et dans les pays du Benelux. Sa feuille de route consiste à apporter de la stabilité et de la croissance durable à la filiale du constructeur italien. Ingénieur en agriculture diplômé de l'institut supérieur agricole de Beauvais, il a débuté sa carrière au service marketing de Massey-Ferguson d'abord dans cette ville, puis en Angleterre et en Allemagne comme démonstrateur, formateur puis inspecteur commercial. De retour en France, il prend successivement en charge un secteur commercial puis le poste de chef produit chez ce tractoriste. En 1998, il accède à la direction commerciale de la division Fendt en France. Il assurera cette fonction jusqu'en 2003, lorsqu'il commence à diriger la filiale Same Deutz-Fahr France. En complément, la firme italienne lui confiera, en 2007, les marchés de la péninsule ibérique puis, en 2009, ceux du Benelux. Michel Schietequatte quitte le milieu agricole en 2011 et devient directeur commercial pour le fabricant italien de motos MV Agusta durant deux ans sur les marchés français, britannique et du Benelux. Avant de diriger Maschio-Gaspardo France, il a opéré comme directeur commercial chez Ritchie Bros, le spécialiste des ventes aux enchères de matériels agricoles et de travaux publics.

Réagir à cet article

Sur le même sujet

Pièces d'usure

Industriehof lance une gamme haute résistance

Récolte des fourrages

La Pöttinger HIT 16.18 T fane large

Miniatures

ROS, les miniatures de juin

Magazine

Matériel Agricole n°267, il "arrive"

Formation

Aprodema connecte ses universités

Publi-rédactionnel

Linux, Nokia puis Valtra… la Finlande a encore de l’avance sur les technologies

Clôture électrique

Les électrificateurs Patura gagnent en performance

Semis et travail du sol

Horsch reconstruit son réseau belge

Tracteur

John Deere 6M : la variation continue sur l'accoudoir