Dickey JohnLes semoirs sous haute surveillance

Les semoirs sous haute surveillance

Dans ses activités de fabrication de capteurs pour semoirs, Dickey-John a été amené à proposer des systèmes compatibles avec deux univers technologiques. Le numérique se développe. Mais il est encore loin de supplanter l'analogique.

Le développement de l'activité de Dickey- John dans les systèmes de contrôle de semis est l'aboutissement de la profonde angoisse d'un agriculteur de l'Illinois. Bob Dickey avait en effet compris, dans le milieu des années cinquante, qu'à bord de son tracteur, il lui était impossible de savoir si les semences étaient correctement déposées dans le sol. Aussi, à la moitié des années soixante, lorsqu'un accident l'a privé de son oeil droit, il s'est attelé avec son beau-frère, Jack Littlejohn, au développement d'un contrôleur de semis. L'appareil a connu rapidement un grand succès et pour pouvoir y répondre dans de bonnes conditions, l'agriculteur s'est d'abord adossé à un industriel, la Sangamo Electric Company, puis, en 1988, a vendu son entreprise à un ensemble plus important : Churchill Industries. Aujourd'hui, Dickey- John compte près de 300 salariés et réalise un chiffre d'affaires d'environ 50 M$. Au sein de Churchill Industries, il est intégré à TSI, un groupe comprenant des sociétés spécialisées dans les instruments de mesure.

Réagir à cet article

Les dernières annonces de matériel agricole d'occasion

Sur le même sujet

Pailleuses

Le Teagle Telehawk ne craindra pas le foin

Remorques mélangeuses

Silofarmer à l’aise sur la route

Presses à balles rondes
Tracteur

Les Deutz-Fahr 4E et 5D Keyline passent en Stage V

Pneumatiques agricoles

BKT en transport intensif

Semoirs monograines
Méthanisation

Agrikomp France : Une application pour la méthanisation

Travail du sol
Travail du sol

Innov-Agri 2021 : Une lourde herse à dent chez Väderstad