EquipementLe frein électromagnétique Frontec d'Eggers : le Telma du tracteur

Le frein électromagnétique Frontec d'Eggers : le Telma du tracteur
Eggers web La société allemande Eggers est spécialisée dans la fabrication d'appareils de mesure de puissance des moteurs. Elle s'est inspirée du mode de fonctionnement de ses bancs pour développer le frein additionnel Frontec. Importé par la Serma, concessionnaire à Mommenheim (Bas-Rhin), ce frein électromagnétique, entraîné par la prise de puissance du tracteur (ou autre véhicule) et attelé à l'avant ou à l'arrière, utilise deux volants et deux bobines, à l'instar du système des appareils de diagnostic moteurs. Selon la taille et la capacité du ralentisseur, le conducteur modifie l'intensité du freinage selon 3 ou 4 paliers, comme un ralentisseur de poids lourds ou d'autobus. Il allège ainsi le circuit de freinage de l'automoteur, notamment lors du transport en zones vallonnées ou montagneuses. Ce ralentisseur évite ainsi la surchauffe des freins ainsi que le surrégime dans les descentes importantes. Alimenté par la batterie du tracteur et exigeant l'embrayage de la prise de puissance pour fonctionner, le frein ne permet pas l'arrêt complet du véhicule. Il est décliné en six modèles, Frontec 40, 65, 80, 100, 120 et 160, pour des forces de freinage à froid comprises entre 40 daN.m et 160 daN.m et des puissances moteur allant jusqu'à 250 chevaux. Il pèse entre 110 et 260 kg selon les variantes.

Réagir à cet article

Sur le même sujet

Essai utilitaire

Citroën Berlingo, la technologie utile

Travail du sol

Le décompacteur Cultiplow d'Agrisem pour les sols durs

Miniatures

ROS, les miniatures de juin

Immatriculations de tracteurs

Un joli mois de mai

Moteur

Le 13,6 L John Deere plus compact

Entretien du paysage

Des faucheuses-débroussailleuses Rousseau branchées

Labour

Les charrues Pöttinger Servo à partir de 140 ch

Elevage

Une pailleuse volumineuse chez Lucas G.

Transport

Herculano renouvelle sa benne TP