Le Power Beyond : toute la puissance hydraulique au service de l'outil

Le Power Beyond : toute la puissance hydraulique au service de l'outil

La multiplication des fonctions hydrauliques sur les équipements agricoles ne passe pas inaperçue lors de leur attelage. Les nombreux tuyaux à raccorder ne trouvent parfois même plus preneur côté tracteur. L'installation sur l'outil d'un système hydraulique indépendant résout ce problème à condition de bénéficier d'une alimentation de qualité. La solution tient en deux mots : Power Beyond.

L'allongement de la liste d'options des tracteurs de dernière génération ne vous échappe sûrement pas quand vient l'heure de signer le bon de commande. En plus des différents circuits hydrauliques proposés sur un même engin, les constructeurs livrent toujours davantage de distributeurs mais font parfois l'impasse sur un dispositif appelé Power Beyond. Ce type de connexion permet d'alimenter en huile les équipements dotés de leur propre système hydraulique. Les matériels complexes, destinés par exemple à la récolte de légumes, ou plus courants, comme certaines remorques dotées d'essieux autodirecteurs, en sont désormais équipés. Inutile donc, pour ces outils, de se soucier du nombre de distributeurs nécessaires sur le tracteur et des débits et priorités à appliquer à chacun. Seule une alimentation performante est exigée. La connexion de type Power Beyond répond à cette demande en fournissant, par des conduites de diamètre important, les débits et pression maximaux d'une pompe, qu'elle soit à régulation de charge (LS) ou non. Concrètement, ce dispositif shunte les distributeurs classiques pour se connecter au plus près de la pompe et du réservoir de l'automoteur. Les risques d'échauffement d'huile, de débit insuffisant ou de contre-pression dans le circuit de retour sont ainsi écartés. La plupart des interfaces de ce type se composent de deux à quatre connexions qui, malheureusement, n'ont pas encore été normalisées. La pression, identifiée par la lettre P, est habituellement dotée d'un coupleur femelle. La ligne de retour T doit, elle, rejoindre le plus rapidement possible le réservoir d'huile hydraulique du tracteur. L'utilisation d'un connecteur mâle, comme détrompeur, est vivement conseillée pour éviter tout risque de dommage du circuit auxiliaire. Le drain, souvent monté en option, permet lui d'évacuer les fuites d'un moteur hydraulique. La dernière connexion, appelée load sensing (LS), est, elle, réservée aux circuits dotés d'une pompe à cylindrée variable. Cette spécificité impose l'ajout d'un connecteur qui pilotera automatiquement le plateau de la pompe hydraulique du tracteur selon les besoins de l'outil. Un raccord femelle de petit diamètre est usuellement utilisé pour cette fonction. Dans tous les cas, il conviendra de connecter d'abord l'orifice de drain, s'il y a lieu, l'orifice de retour ensuite, celui de la pression pour terminer par le tuyau du load sensing. Ceci dans le but d'éviter tout dommage sur le système. Le tracteur devra bien entendu être à l'arrêt pour procéder à cette manipulation.  

Power Beyond et pompe à cylindrée fixe

  Les tracteurs dotés d'un circuit hydraulique à centre ouvert sont éligibles au montage du dispositif Power Beyond. Ce dernier intègre alors deux principales connexions dont une de pression et une autre de retour. L'architecture de ce circuit, alimenté par une ou plusieurs pompes à engrenage, nécessite cependant, lorsqu'aucun outil n'est branché, de joindre l'orifice de pression à celle de retour pour éviter une montée en pression du système.

Réagir à cet article

Sur le même sujet

Part de marché

Les outils non animés à disques se portent bien

Elevage

Des autochargeuses Jeulin plus stables

Utilitaire

John Deere Gator XUV, le confort grimpe

Semoir

Un semoir Sulky épuré

Epandeurs d'engrais

Le Kubota DSXLW épand les engrais plus vite

Semis

Une double dent Dale Drills pour semer en direct

Equipement

Une station à la ferme Beiser environnement

Récolte

La coupe flexible de Geringhoff ne manque pas d’air

Fenaison

Un groupe de fauche de 9 m pour McHale