Moteurs dieselPerkins prêt pour Stage V

Perkins prêt pour Stage V
L'arrivée en 2019 de la norme Stage V de limitation des émissions a amené Perkins à revoir l'ensemble des dispositifs de dépollution de sa gamme de moteurs non-routiers. D'une manière générale, le motoriste a conservé les dispositifs qu'il avait retenus pour franchir les étapes précédentes, notamment la réduction catalytique sélective avec AdBlue, les catalyseurs d'oxydation diesel (DOC) et les filtres à particules. Mais, il a veillé à rendre davantage compacts les dispositifs de post-traitement, à en standardiser les composants et à améliorer la performance des moteurs. Dans une gamme allant de 8 à 815 chevaux, ses quatre cylindres de 4,4 litres 1204J-E44 délivrent des puissances allant de 111 à 190 chevaux et les six-cylindres de 7 litres 1206J-E70 fournissent de 175 à 305 chevaux. Pour les engins plus compacts, le motoriste anglais a développé une nouvelle famille de moteur Syncro ou série 900. Se déclinant en quatre cylindres de 2,8 l et 3,6 l pour des puissances allant de 61 à 75 chevaux, ils sont amenés à remplacer les 850 F de 3,4 l.

Réagir à cet article

Sur le même sujet

Fertilisation

Une trémie frontale pour Mascar

Réseaux commerciaux

Steyr à la reconquête de l’Europe

Travail du sol

Les déchaumeurs Maschio-Gaspardo Ufo plus pénétrants

Pulvérisation

Suspension intégrale pour le pulvé traîné Kubota XTS4

Élevage

Kuhn Aura : l’alimentation automatique revisitée

SSV

Le Polaris Ranger porte plusieurs robes

Salon

Innov'Space 2020 : dix matériels qui ont séduit le jury

Pulvérisateur traîné

John Deere coupe les buses une à une en Isobus

Travail du sol

Kverneland : les charrues Varilarge revisitées