SIMA 2019La gestion des données grâce à l’intelligence artificielle

La gestion des données grâce à l’intelligence artificielle

Les solutions électroniques et la gestion de données ont le vent en poupe au salon du machinisme agricole!

En témoigne l’importance du village des start’up, le nombre d’exposants proposant des applications et logiciels de services. Ces derniers se destinent aux différents métiers de l’agriculture : céréaliers, éleveurs, coopératives, Cuma, négociants… Toutes les informations : techniques liées à l’exploitation agricole (semence, intrants, produit phytopharmaceutiques, aliments du bétail, GNR…), économiques (sorties et entrées d’argent), ainsi que les données issues des stations météorologiques ou encore la gestion parcellaire sont stockées et classées dans une plateforme commune sur un « cloud ». Ces informations alimentent des outils d’aides à la décision (OAD), à l’instar de la plateforme française Smag Farm, et accompagnent au quotidien l’agriculteur dans ses choix et ses actions à mener pour mener à bien son entreprise, tout en tenant compte des paramètres technico-économiques. Ceci est rendu possible grâce à la communication entre les différents acteurs qui gravitent autour de la ferme, et dont les données sont intégrées à la plateforme.

 

Un assistant virtuel

D’autres services, à l’image de l’assistant Fernand, proposé par Isagri à travers la start’up Promize, ont par exemple la capacité de guider l’agriculteur dans l’optimisation des périodes de traitements ou encore l’avertir lorsqu’il est judicieux de vendre les céréales. A ce sujet, le système a la capacité de pousser le service plus loin en indiquant le résultat tout en tenant compte des charges liées à la culture, et intégrées à la plateforme. La place de l’intelligence artificielle en agriculture est plus que réelle.  Les constructeurs full-liner (Claas, John Deere, New Holland…) l’appliquent également avec les données relevées sur les machines par la « télématique ». Les informations préconisent des périodes creuses pour de la maintenance préventive, et ainsi limiter au maximum l’arrêt des tracteurs pendant les périodes des chantiers. L’agriculteur visualise les données via une application directement sur son smartphone.

 

H.E.

 

Réagir à cet article

Les dernières annonces de matériel agricole d'occasion

Sur le même sujet

Bois de chauffage

Un combiné Rabaud pour débuter le débit de bois

Bâtiment d'élevage
Pailleuses

Le Teagle Telehawk ne craindra pas le foin

Remorques mélangeuses

Silofarmer à l’aise sur la route

Presses à balles rondes
Tracteur

Les Deutz-Fahr 4E et 5D Keyline passent en Stage V

Pneumatiques agricoles

BKT en transport intensif

Semoirs monograines
Méthanisation

Agrikomp France : Une application pour la méthanisation