Publi-rédactionnelCliquez, emballez et c’est vendu !

Cliquez, emballez et c’est vendu !

La plate-forme de commercialisation de pièces détachées obsolètes vise à réunir encore plus de concessionnaires et d’acheteurs en Europe.

BartsParts supervise l’ensemble du processus de vente des pièces détachées depuis l’entrepôt du concessionnaire. « Nous sommes un client facile pour le concessionnaire», affirme Michiel Nijhuis. « Nous discutons peu, récupérons nos pièces détachées nous mêmes chez le revendeur et ne nous plaignons jamais. » C’est ainsi que le PDG de BartsParts explique les avantages de son modèle commercial du point de vue d’un concessionnaire. « Cliquez, emballez et c’est vendu - nous facilitons la remise en vente des pièces détachées obsolètes pour les concessionnaires », ajoute Arno Verkleij, fondateur de BartsParts. « Les concessionnaires et les acheteurs de pièces détachées en profi tent. Le concessionnaire commercialise une pièce neuve plus ancienne à un prix acceptable, au lieu de la mettre de côté ou même de la détruire. Le client bénéficie d’une réduction de prix en conséquence, d’au moins 15% par rapport au prix catalogue. C’est donc gagnant-gagnant », c’est de cette façon qu’Elena Guardo, directrice marketing, résume le modèle commercial de l’entreprise.

Plus de 800 concessionnaires proposent actuellement des pièces de 1 600 marques différentes sur la plateforme de BartsParts. Plus de 3000 visiteurs parcourent le site chaque jour pour trouver des pièces pour leur projet de réparation. « Nous avons besoin de la plus grande quantité possible de pièces pour que le plus de personnes intéressées trouvent ce qu’elles recherchent » déclare Michiel Nijhuis. C’est pourquoi nous continuons de prospecter les concessionnaires européens assidûment.

Tous les entrepôts de machines agricoles ont des pièces détachées datant de plusieurs années : un changement de marque dans le passé peut, par exemple, créer des stocks résiduels de pièces.


BartsParts dispose d’un entrepôt virtuel avec plus d’un million de références et de nombreux concessionnaires européens. Combien de vos concessionnaires réalisent plus de 5.000 euros de chiffre d’affaires annuel via BartsParts ?
Arno Verkleij : Un peu plus d’un quart des concessionnaires enregistrés chez nous réalisent plus de 5.000 euros par an grâce à notre plateforme. Mais il y a aussi un grand nombre d’entre eux, qui atteignent plus de 25.000 euros par succursale. Rappelez-vous que la plupart de ce que les concessionnaires proposent chez nous sont des “stocks dormants”. Nous les aidons à convertir ces stocks en revenus, ce qui signifie, dans la plupart des cas, un bénéfice de 100%.

L’objectif de l’entreprise BartsParts B.V. est de développer sa plateforme bartsparts.fr pour devenir la boutique en ligne pour les pièces détachées la plus moderne en Europe. BartsParts propose actuellement un entrepôt virtuel avec plus d’un million de pièces détachées provenant de plus de 800 concessionnaires présents aux Pays-Bas, en Allemagne, en Autriche, en Belgique, au Luxembourg, en France et en Espagne.

BartsParts est basé à Leiden, aux Pays-Bas. L’équipe est composée de douze collaborateurs. Près de la moitié d’entre eux sont responsables de l’informatique et le reste s’occupent du développement stratégique, du développement du marché, de la gestion des produits et de l’assistance aux concessionnaires et aux clients. En outre, l’équipe est soutenue par trois prestataires externes pour le marketing et le référencement.

Fondée en 2016 par Arno Verkleij, l’entreprise a bénéficié de nouvelles opportunités de croissance en 2018 grâce à l’entrée de BayWa et RWA. Parmi les autres associés, on a ajouté RWZ et Raiffeisen Waren ainsi que quelques autres investisseurs. Tous les membres de l’équipe de direction détiennent également des parts dans l’entreprise.


Tous les nouveaux concessionnaires peuvent se connecter directement sur le site dealers.bartsparts.com/fr. Le processus complet y est décrit. La boutique en ligne ainsi que la page des concessionnaires sont disponibles en français, allemand, anglais, néerlandais, et espagnol.

Réagir à cet article

Les dernières annonces de matériel agricole d'occasion

Sur le même sujet

Évènement

Bilan positif pour le Space

Autochargeuse

Fendt : Une autochargeuse Tigo VR dotée de l'Isobus TIM

Motorisation

Deutz veut carburer au fioul synthétique

Suivi de tâches
Semis
Faucheuses-débrousailleuses

Maneko met des pièces sur la toile

Manutention
Immatriculations de tracteurs

Le dynamisme se maintient

Devès

Des portes-caissons bien commandés