Publi-rédactionnelLe rendement se fait dans les détails

Le rendement se fait dans les détails

Le semis est, à juste titre, identifié comme l’étape-clef de l’établissement du rendement notamment du maïs. Cependant une fois cette étape passée, existent-ils des moyens pour améliorer les performances d’un semoir existant ?

Un décalage de stade sur les cultures semées en rang (maïs, tournesol, betteraves notamment) se traduit par un retard de développement dès les stades les plus jeunes et qui ne sera jamais compensé. Par exemple, un pied de maïs ayant une feuille ligulée de retard verra son rendement épi imputé de 50%. De plus, un pied ayant accumulé un retard de deux feuilles ligulées verra son rendement diminué de 80%.

Pied de maïs
Pied au bon stade a gauche, 1 feuille ligulée de retard au milieu et 2 feuilles ligulées de retard à droite

Des essais réalisés par Precision Planting, la société Euratlan et la coopérative de Tonnay-Boutonne en Charente-Maritime (17), ont pu identifier certains leviers d’actions afin d’augmenter les potentiels de rendement en terre de marais. La parcelle a été semée le 29 mars 2021 avec un semoir Väderstad Tempo T6.
La gestion de la densité du sol autour de la graine est un vrai défi dans ces terres. Des semoirs de nouvelle génération étant plus lourds peuvent amplifier le phénomène de compaction de la zone des racines des plantes, engendrer des retards de levées et donc limiter le potentiel du rendement.

Dans un premier temps, une gestion adéquate de la pression au sol permet de ne pas compacter les bords du sillon lors de sa création. Ceci peut être accompli avec DeltaForce® en maintenant à une force d'appui cible réglée en cabine, grâce à un capteur d'effort et un vérin double effet présent sur chaque élément.

FurrowForce
FurrowForce®

Dans un second temps, la fermeture du sillon s’est révélée, dans ce cas, être le facteur limitant dans l’optimisation du potentiel de rendement.
Les systèmes aujourd’hui proposés par les constructeurs représentent un certain compromis entre les conditions rencontrées par leurs clients mais manquent de plus-value agronomique.
Dans l’esprit de toujours apporter une solution répondant aux différents défis agronomiques rencontrés lors du semis, le FurrowForce® s’est montré déterminant.

En effet, le système FurrowForce® permet une fermeture du sillon en deux étapes. La première, permet de casser les bords du sillon avec les disques. La deuxième, grâce aux roues arrière, consiste à appuyer la terre en chassant l’air se trouvant autour de la graine. De plus, le système est capable de maintenir une pression cible réglée en cabine, grâce à un capteur d'effort présent sur chaque FurrowForce®.
L’une des principales observations au moment du semis étaient un sillon bien refermé, sans présence de poches d’air, la graine étant compliquée à trouver avec FurrowForce®. A l’inverse, le système d’origine du constructeur ne refermait pas entièrement les sillons laissant une partie des graines à l'air libre.

FurrowForce® / Constructeur.
FurrowForce® / Constructeur.

La germination et donc la levée avec les FurrowForce® s’en sont trouvées d’autant plus homogène avec plus de 90% de pieds levés dans la même journée à comparer de 60% avec le bloc de fermeture constructeur à la modalité de 11 km/h.
A la récolte, cela s’est traduit par une différence de 12 quintaux par hectare, confirmant les observations faites à la levée.
Grâce à ces performances agronomiques, l’ajout de FurrowForce® sur un semoir existant peut être rentabilisé dès la première année d’utilisation.

 

Pour en savoir plus, contactez Anaïs Finck, 06 48 66 77 05 / afinck@precisionplanting.com ou rendez-vous sur https://precisionplanting.fr

Réagir à cet article

Les dernières annonces de matériel agricole d'occasion

Sur le même sujet

Dossier : Energies renouvelables
Réglementation
Récolte
Sécurité
Dossier énergies renouvelables
Quiz

Êtes-vous un expert du machinisme agricole ?

ETA Alexandre
Récolte des fourrages

L’andaineur papillon TOP 882 C de Pöttinger ratisse sur 8,80 m