Robot de désherbageLe robot Avo d'Ecorobotix pour maîtriser les adventices

Le débit de chantier du robot Avo lui permet de traiter une surface moyenne de 0.6 ha par heure, selon Ecorobotix.
Le débit de chantier du robot Avo lui permet de traiter une surface moyenne de 0.6 ha par heure, selon Ecorobotix. (©Ecorobotix)

L'entreprise suisse Ecorobotic a dévoilé son robot lors de la Fira 2019.

À l’occasion du salon de la robotique agricole Fira 2019, la jeune entreprise suisse Ecorobotix a dévoilé son dernier robot de désherbage autonome Avo. Cet appareil de pulvérisation de précision s’adresse aux producteurs de cultures de betteraves, de colza, d‘oignons, de haricots ou d’épinards. Il intervient aussi dans les prairies des éleveurs pour éliminer les vivaces telles que les rumex ou les chardon. Son débit de chantier lui permet de traiter une surface moyenne de 0.6 ha par heure, selon Ecorobotix. L’automate pourrait ainsi intéresser des groupements d’agriculteurs, ou des entrepreneurs souhaitant développer une activité de prestation de pulvérisation dans une région donnée. L’Avo sera distribué au travers des réseaux existants, composé de concessionnaires agricoles pour le support technique et de prescripteurs tels que Bonduelle et les cooopératives Triskalia, Tereos avec qui le constructeur suisse travaille déjà. Sa commercialisation est prévue pour fin 2021. D’ici là, cinq prototypes puis une présérie de 30 machines devraient être mis en service.

Réagir à cet article

Les dernières annonces de matériel agricole d'occasion

Sur le même sujet

Récolte des fourrages

Pöttinger Jumbo 7000 : Une remorque ensileuse haut de gamme

Tracteur

New Holland : une cabine connectée pour les T7 HD

Broyage

Un mode Eco/Power pour le broyeur Noremat

Récolte

Le Devastator réduit les pieds de maïs à néant

Pneumatiques

Vredestein : Des pneumatiques adaptés au labour

Innovation

L'ensileuse Claas Jaguar 990 Terra Trac dans la boue

Pneumatiques

Nokian complète son offre de pneus neige pour tracteurs

Lemken Solitair 23+

La trémie avance sa polyvalence

Travail du sol

Un groupe de TP soutient Agrowin