John Deere : l'ensileuse en vedette

John Deere : l'ensileuse en vedette

John Deere dévoile une série de nouveautés pour 2015. Les gammes de tracteurs 6R et les spécialisés 5G bénéficient, certes, de réelles évolutions mais la machine la plus attendue est sûrement l'ensileuse automotrice de la série 8000.

Ensileuse série 8000. Parée pour monter en puissance

  Après six ans d'études et de mises au point, John Deere lance officiellement ses ensileuses de la série 8000. Si ces automotrices présentent des similitudes de conception avec les précédents modèles de la gamme 7000, elles utilisent 90 % de nouveaux compo sants. Elles conservent le système d'alimentation à quatre rouleaux, le rotor hacheur multicouteau et le moteur en position longitudinale. Le flux de récolte a, en revanche, été revu pour optimiser la circulation de la matière. L'éclateur s'escamote désormais à l'arrière du canal d'éjection. L'accès à cet organe de traitement du grain s'effectue maintenant depuis l'espace de service situé entre la cabine et le moteur. Ce compartiment permet également d'accéder aux imposants radiateurs du système de refroidissement. La gamme se compose de cinq machines, toutes équipées de motorisations John Deere conformes à la norme antipollution Stage IV. Leurs six-cylindres s'accompagnent pour cela d'un turbo à géométrie variable, d'une vanne de recirculation des gaz d'échappement (EGR), d'un procédé de réduction catalytique sélective (SCR) fonctionnant à l'AdBlue et d'un filtre à particules (Fap). Les 8100 et 8200 logent un moteur de 9 litres délivrant 380 et 430 chevaux. Les 8400, 8500 et 8600 embarquent le 13,5 litres de cylindrée développant 540, 585 et 625 chevaux. La plus puissante du moment, la JD 8600, se caractérise par l'adoption d'un canal d'alimentation de 830 mm, contre 660 mm sur les autres modèles. Les nouvelles ensileuses de la série 8000 partagent le même châssis conçu pour accueillir un moteur d'au moins 1 000 chevaux. Elles entreront en production début 2015 dans l'usine allemande de Mannheim et seront disponibles pour la prochaine campagne d'ensilage d'herbe. Les anciennes machines de la série 7080 seront encore commercialisées durant un an. Ces nouvelles ensileuses John Deere seront détaillées dans le prochain hors-série Matériel Agricole Équipement Entreprise n° 16 de novembre 2014.  

Série 5G. Des spécialisés très étroits

  La gamme 5G de tracteurs spécialisés John Deere bénéficie d'une refonte pour la prochaine campagne avec notamment l'intégration de variantes adaptées aux vignes étroites. Ces engins, produits par le constructeur italien Agritalia selon le cahier des charges de la firme américaine, se déclinent désormais en quatre familles : 5GV limités à un mètre de largeur, 5GN d'une largeur minimale de 1,30 mètre, 5GF de 1,50 mètre de largeur minimale et 5GL d'une hauteur limitée à 1,23 mètre. Tous ces tracteurs spécialisés sont proposés en puissance de 75 et 85 chevaux. Ils logent dans ce cas un moteur à quatre cylindres Fiat Powertrain Technologies (FPT) de 3,2 litres. Les modèles pour vignes larges 5GN et les fruitiers 5GF sont également disponibles avec un quatre-cylindres FPT de 4,5 litres délivrant 100 chevaux. L'abandon des moteurs John Deere sur ces tracteurs a permis, selon le constructeur, de réduire nettement le rayon de braquage. Sur le plan du confort, les modèles étroits 5GV disposent d'une cabine d'un mètre de large tandis que celle des 5GN et 5GF mesure 1,20 mètre. Les variantes surbaissées 5GL, d'une largeur de 1,50 mètre, ne prétendent, elles, qu'à un arceau de sécurité rabattable.  

Série 6R. Les plus gros encore plus forts

  L'adoption par John Deere de motorisations conformes à la norme antipollution Stage IV se traduit, dans la gamme de tracteurs 6R, par le renouvellement des trois plus gros modèles. Les 6170R, 6190R et 6210R laissent ainsi la place aux 6175R, 6195R et 6215R plus puissants de cinq chevaux. Le nouveau moteur retenu sur ces engins, un six-cylindres John Deere PowerTech de 6,8 litres, s'accompagne désormais d'un filtre à particules (Fap) et d'un procédé de réduction catalytique sélective (SCR) utilisant l'AdBlue. Il délivre sur les trois modèles une puissance additionnelle de 40 chevaux lors des travaux à la prise de puissance et au transport. Ses intervalles de vidange sont portés à 750 heures (500 heures auparavant) et son Fap est calqué sur sa durée de vie. Ce moteur dispose d'un turbo à géométrie fixe sur le 6175R de 175 chevaux de puissance nominale (norme 97/68/EC). Il embarque, en revanche, sur les 6195R et 6215R de 195 et 215 chevaux, deux turbos montés en série, le premier à géométrie fixe et le second à géométrie variable. Les nouveaux 6R sont disponibles avec les transmissions PowrQuad Plus, AutoQuad Plus, AutoQuad Plus Ecoshift , AutoPowr et DirectDrive. La solution à double embrayage Direct Drive profite d'évolutions améliorant le confort de conduite. La boîte à variation continue AutoPowr permet de circuler à 40 km/h au régime moteur limité de 1 300 tr/min afin d'abaisser la consommation de carburant. Elle propose également davantage de frein moteur lors de la conduite à la pédale. La cabine des 6R à moteur Stage IV ne change pas de l'extérieur mais bénéficie d'aménagements intérieurs. L'accoudoir multifonction CommandArm est identique à celui des John Deere 7R et 8R de dernière génération. Il accueille à son extrémité le terminal CommandCenter doté d'un écran couleur de sept ou dix pouces. Ce moniteur à commande tactile intègre la technologie Isobus et s'utilise pour l'autoguidage.    

Réagir à cet article

Sur le même sujet

Utilitaire

Un SSV à pris attractif chez Can-Am

Pommes de terre

Un système anti-érosion chez AVR

Broyeur à axe vertical

Un gyrobroyeur rigide Quivogne de 3,50 m

Pommes de terre

Réglage d'une arracheuse à pommes de terre

Station météo

Weenat aide les irrigants

Pommes de terre

Un transbordeur Downs Geo de 22 tonnes

Travail du sol

Eurotechnics Agri s'adresse à l'agriculture raisonnée

Pommes de terre

Miedema revoit son unité de nettoyage

Entretien du paysage

Noremat remodèle son porte-outils VSV