John Deere: RB 990 Roto Flow

John Deere: RB 990 Roto Flow

Particularités

  Les presses à balles rondes de la gamme RB 900 de John Deere étoffent la famille de machines du constructeur américain. Ces modèles à chambre variable sont conçus et fabriqués dans l'usine d'Arc-lès-Gray (Haute-Saône), pôle européen de production des presses à balles rondes de la marque. Les RB 960 et RB 990 forment respectivement des balles d'un diamètre maximal de 160 ou 185 cm. Chacune se décline avec un ameneur rotatif RotoFlow HC ou avec les systèmes de coupe Maxicut HC 13 ou Maxicut HC 25. La traditionnelle porte hydraulique laisse place à un rideau de toile qui ne sert qu'à empêcher l'accès aux deux courroies de la chambre pour des raisons de sécurité. La rigidité de la machine a également fait l'objet d'une attention particulière. Les éléments de travail reposent sur un châssis indépendant composé d'une traverse en fonte, intégrant le dispositif d'entraînement principal à double sortie, et d'une structure en acier. Les RB sont commercialisées de série avec un boîtier GreenStar 1800 compatible, comme la machine, avec la norme Isobus. John Deere propose l'application Baler Automation utilisant la norme Isobus pour stopper automatiquement le tracteur, si c'est un modèle compatible, en cas de bourrage ou lorsque la balle est formée, puis pour commander le distributeur d'ouverture et de fermeture de la chambre.  

Le ramasseur

John Deere reste fidèle au principe du pick-up à un chemin de cames. Ce module de 32 cm de diamètre dispose de cinq barres porte-dents ramassant le fourrage sur une largeur DIN de 212 cm. La marque fournit de série des garants en acier inoxydable. Le rotor entraîne, via une chaîne, le ramasseur à une vitesse de 115 tr/min. Le constructeur installe de série un rouleau compresseur d'andain suivi de peignes tous deux réglables en hauteur. Les roues de jauge fixes sont remplacées en option par des modèles à pivot. Le chauffeur devra, lors des déplacements routiers, déplacer ces roues sur les supports prévus à cet effet au-dessus du ramasseur. Deux vérins hydrauliques, contrôlés par un distributeur du tracteur, animent la montée et la descente du pick-up.  

L'ameneur

L'ameneur rotatif RotoFlow HC des presses RB 900 associe sur un même axe deux vis d'Archimède périphériques et le rotor d'alimentation de la chambre. Cette conception offre, selon la marque, une capacité de transfert accrue grâce à une distance réduite entre les dents du ramasseur et les pointes du rotor. Les treize flasques à trois dents sont rangées hélicoïdalement en V. Une trappe, montée sur parallélogramme et pilotée hydrauliquement, augmente le dégagement du canal de quelques centimètres en cas de bourrage. L'opérateur sélectionne cette fonction depuis le boîtier de contrôle et actionne le distributeur hydraulique du pick-up. La marque propose, en plus de l'ameneur Roto- Flow HC, la version MaxiCut HC 13 à 13 couteaux et d'une longueur de coupe de 80 mm. La variante MaxiCut HC 25 intègre un système de sélection hydraulique de 12, 13 ou 25 couteaux et sectionne le fourrage en brins de 80 ou 40 mm.  

La chambre de pressage

Les presses RB 900 de John Deere disposent d'une nouvelle chambre utilisant deux courroies sans agrafe et trois rouleaux d'amorçage. Les courroies de 573 mm de large mesurent 12,7 mètres de long. Deux rouleaux revêtus de caoutchouc assurent leur entraînement. Deux rouleaux supérieurs et le rouleau inférieur, jusqu'alors inexistant sur les machines à chambre variable de la marque, participent à la mise en rotation du fourrage lors de l'amorçage. L'opérateur ajuste la pression du bras de tension depuis le moniteur en cabine. La porte d'éjection de balle, composée d'un système de guidage des courroies et d'un rideau de protection, offre des temps d'ouverture et de fermeture particulièrement brefs. L'ouverture du balancier déclenche également l'écartement des parois latérales de quelques centimètres, facilitant l'éjection de la balle.  

Le liage

John Deere privilégie le liage filet sur les presses de la série 900. Le rouleau de 1,23 ou 1,30 mètre de large est placé à l'avant de la machine sur un rouleau en caoutchouc. La synchronisation de cet élément avec l'entraînement de la chambre permet, à l'aide d'un différentiel de vitesse, de dérouler le filet tout en le freinant légèrement. Le capot de protection placé au-dessus de la bobine sert également à la positionner plus facilement dans son logement de travail. Un bec de canard commandé électriquement conduit le filet entre le rouleau supérieur de la chambre et les courroies. L'opérateur règle le nombre de tours de liage souhaité depuis son boîtier. La variante ficelle/ filet optionnelle ici présentée reçoit un système de liage à ficelle à double bras. La machine embarque jusqu'à dix bobines de ficelle et deux rouleaux de filet de réserve.

Réagir à cet article

Sur le même sujet

Travail du sol

Horsch confirme sa vision de l'agriculture hybride

Essai tracteur

Massey Ferguson 7719 S : les mesures (partie 3)

Essai tracteur

Essai Massey Ferguson 7719S, tout d'un grand

Presse à chambre variable

Des balles rondes atteignant 140 kg/m3 chez Kuhn

Essai tracteur

Massey Ferguson 7719 S : le point technique (partie 2)

Entretien du paysage

L'épareuse Ferri TP 510 remplace la TP 51

Entretien du paysage

Une portée de 16 m pour le broyeur automoteur Athena d'Energreen

Manutention

Un pelle sur pneus Liebherr de 14 t

Récolte

Geringhoff resserre les maïs