Kuhn: VB 2190 OptiCut 14

Kuhn: VB 2190 OptiCut 14

Gamme

  L'arrivée du français Kuhn sur le marché des presses à balles rondes est relativement récente. Elle découle du rachat, en février 2009, de l'usine néerlandaise de Geldrop. Les VB 2160 forment des balles d'un diamètre maximal de 160 cm, contre 185 cm pour les plus grosses VB 2190. Chacune se décline avec un rouleau ameneur (Open Throat), un ameneur rotatif (Optifeed) ou avec le système de coupe OptiCut à 14 ou 23 couteaux. Les versions VBP BalePack disposent d'un châssis à double essieu et d'un dispositif d'enrubannage. Tous ces modèles sont réceptionnés Dreal à la vitesse maximale de 25 km/h. Kuhn garantit ses machines un an pièces et maind'oeuvre, extensible à trois années moyennant un supplément de 3,5 % du prix d'achat. L'utilisateur doit cependant faire entretenir la presse chez son concessionnaire.  

Le ramasseur

Le pick-up des presses Kuhn travaille sur une largeur DIN de 212 cm. Un chemin de cames guide ses quatre barres porte-dents. L'originalité du ramasseur réside dans son système d'oscillation dénommé Pendulum. Le côté gauche est utilisé comme point d'articulation et autorise, à l'opposé, un débattement vertical d'environ dix centimètres. La hauteur Kuhn VB 2190 OptiCut 14 de ratissage est, elle, réglable par deux chaînes. Deux roues de jauge fixes, ou pivotantes en option, préservent les peignes des terrains accidentés. Le rouleau tasse-andain fourni de série dispose d'un réglage en hauteur dissocié de celui des peignes abat-fourrage. Une sécurité à came placée sur l'entraînement à chaînes du pick-up débraye la transmission lors d'un bourrage.  

L'ameneur

Trois types d'ameneurs sont proposés au catalogue des presses à chambre variable Kuhn. Le système à rouleau ameneur Open Throat assure le transfert du fourrage sans forcer le flux. Le rotor intégral Optifeed allie sur un même arbre l'ameneur, doté de flasques à deux branches, ainsi que les deux vis de recentrage. Les systèmes d'alimentation Opticut 14 (ici présenté) et OptiCut 23 reprennent le concept de rotor intégral mais utilisent des dents doubles à deux branches rangées en V. Le dispositif de coupe se dote de 14 ou 23 couteaux réunis sur le plancher du canal et assurant respectivement une longueur de coupe de 70 ou 45 mm. Chacun d'entre eux dispose d'une sécurité à ressort. Leur démontage s'effectue en abaissant hydrauliquement la trappe de débourrage puis en déverrouillant, à l'aide d'un levier, leur axe de blocage. Le module de coupe s'escamote hydrauliquement en déviant, depuis le pupitre, le circuit de montée/descente du pick-up. Le constructeur préconise un remplacement des couteaux par des éléments factices optionnels en cas de non-utilisation prolongée.  

La chambre de pressage

Les presses VB 2190 forment des balles d'un diamètre maximal de 185 cm et de 120 cm de large. Un rouleau revêtu de caoutchouc entraîne les cinq courroies à agrafes de 21,5 cm de large pour 11,92 mètres de long. Des courroies sans fin figurent également au catalogue. Le kit ensilage additionnel dote les machines d'un rouleau moteur supplémentaire et de rouleaux nettoyeurs. L'amorçage de la balle est assuré par deux rouleaux à l'avant de la machine et par un rouleau porteur en pied de chambre. Une tôle placée sous ce dernier évite les pertes de brindilles en conditions sèches. La cinématique du bras de tension des courroies augmente la pression exercée sur la balle au fur et à mesure que son diamètre augmente. L'opérateur modifie depuis le terminal VT 50 le diamètre maximal de la balle, celui du noyau mou et la pression à exercer pour chaque zone.  

Le liage

De série, Kuhn équipe ses machines d'un système de liage ficelle à double bras. Après un bref déport vers l'extérieur de la balle, les bras serrent les bordures et continuent leur cycle vers le centre en ajoutant un recroisement. L'opérateur modifie, depuis le boîtier en cabine, la distance entre le bord de la balle et la ficelle extérieure ainsi que le nombre de tours de ficelle à appliquer aux extrémités, en zone intermédiaire et au centre. Ce terminal intègre cinq programmes de liage préenregistrés et dispose d'une sixième séquence dédiée à la récolte du lin. Le liage filet est monté en option, seul ou en complément du module de ficelle. Le rouleau est simplement posé, à l'avant de la machine, dans un logement dédié. Un bec de canard amène le filet à proximité de la chambre. Un rouleau entraîné mécaniquement par un variateur freine, grâce à son différentiel de vitesse, le déroulement du filet pour un meilleur maintien de la balle, selon Kuhn. Un capteur de déroulement vérifie l'alimentation en filet durant cette étape.

Réagir à cet article

Sur le même sujet

Travail superficiel

Le canadien porté se replie chez Quivogne

Tracteur

Case IH : ne m’appelez plus jamais Versum !

Agenda

1 293 entreprises inscrites au Space

Tractoriste

Valtra franchit le cap du Stage V

Landini

Le Rex fait sa tournée mondiale

Equipement

Ag Leader contrôle la population

Essai utilitaire

Citroën Berlingo, la technologie utile

Travail du sol

Le décompacteur Cultiplow d'Agrisem pour les sols durs

Miniatures

ROS, les miniatures de juin