New Holland: Roll-Belt 180

New Holland: Roll-Belt 180

Gamme

  La série de presses à chambre variable Roll-Belt a été présentée pour la première fois par New Holland aux agriculteurs lors du dernier Salon de l'herbe. Elle se compose des modèles Roll-Belt 150 et Roll-Belt 180, fabriqués dans l'usine CNH de Plock, en Pologne. Leur dénomination renseigne sur le diamètre maximal de la balle confectionnée. Chacune de ces machines se décline sur demande en variante CropCutter à couteaux. Les presses à chambre variable BR 7060 et BR 7070, formant des balles rondes de diamètres équivalents et commercialisées jusqu'à présent, restent disponibles pour la saison 2014. Les Roll-Belt bénéficient d'une homologation à 40 km/h. Le cardan primaire est entraîné au régime de 540 tr/min, 1 000 tr/min sur demande, et protégé par un limiteur de couple. Elles demandent un distributeur à simple effet dédié au ramasseur et un autre à double effet pour la porte (un double effet supplémentaire est requis pour la version CropCutter). Ces nouveaux modèles compatibles Isobus disposent, de série, d'une centrale de lubrification automatique actionnée à chaque ouverture de porte.  

Le ramasseur

  Pour chacune des deux presses, l'acquéreur choisit entre deux tailles de pick-up : 2,00 ou 2,27 mètres DIN. La largeur hors-tout du ramasseur, dénommé MaxiSweep, reste inférieure ou égale à 2,55 mètres une fois les roues de jauge pivotantes repliées en New Holl and Roll-Belt 180 position transport. La version de base compte quatre barres porte-dents, mais le fabricant propose une variante à cinq rangées de dents RigiFlex (montées sur silentblocs), dotées d'une plus grande rigidité et convenant pour les chantiers difficiles, notamment pour l'ensilage. Le pick-up, suspendu par deux ressorts de forte section, est entraîné par chaîne du côté droit et protégé par un boulon de cisaillement. Au travail, sa hauteur se règle en ajustant deux chaînes et les roues de jauge. Il se relève à l'aide d'un seul vérin situé du côté gauche. Le dispositif d'alimentation, inspiré de celui des presses haute densité, se caractérise également par sa double paire de vis de recentrage en contrerotation. Les deux vis supérieures sont reliées par un axe à quatre pales, dont la rotation accompagne l'acheminement du fourrage vers l'ameneur rotatif. Tous les modèles disposent en standard d'un pare-vent à rouleau ainsi que d'une tôle à regain pivotante.  

L'ameneur

  L'ameneur rotatif SuperFeed, de 455 mm de diamètre, est formé de douze étoiles à trois branches. Entraîné côté droit, il alimente la chambre d'amorçage. Avec l'option CropCutter, quinze couteaux à commande électrohydraulique sectionnent le fourrage selon une longueur de coupe théorique de 65 mm. Ils sont protégés des corps étrangers par des sécurités individuelles. En cas de bourrage du fourrage, l'opérateur abaisse hydrauliquement le fond du canal d'alimentation depuis la cabine. Il peut également inverser manuellement le sens de rotation du rotor à l'aide d'un levier rangé dans la porte arrière de la presse, ou hydrauliquement depuis la cabine (option).  

La chambre de pressage

  La chambre de compression est formée de quatre courroies sans fin plus larges (28 cm) que celles des presses actuelles du constructeur. Désormais, deux racleurs fournis de série les maintiennent propres lors des chantiers d'ensilage. Un rouleau supérieur, revêtu de caoutchouc et en prise sur 224 degrés, assure leur entraînement. Cinq cylindres moteurs à barrettes, semi-barrettes ou gaufrés favorisant l'autonettoyage, entraînés par chaînes et pignons, composent la partie basse de la chambre d'amorçage. Un noyau de fourrage de 50 à 90 cm de diamètre se forme dans cet espace. Les Roll-Belt se distinguent des modèles précédents par leurs deux vérins de serrage, disposés de part et d'autre de la machine et assurant la compression du fourrage à la densité voulue. New Holland avance une densité supérieure par rapport aux BR 7000. L'opérateur règle ce paramètre manuellement, à l'aide d'une molette côté droit, au niveau de la porte arrière.  

Le liage

  New Holland propose trois configurations différentes de liage, dont une version combinée ficelle-filet. Le système de liage ficelle comprend deux bras fixés sur un pivot central et animés électriquement de droite à gauche. La presse Roll-Belt embarque dix pelotes de ficelle (quatre supplémentaires en option). Le liage filet a également subi quelques modifications : le constructeur a rapproché le bec de canard pour réduire la durée de la phase de liage. Il a également réduit le besoin en puissance électrique nécessaire à son fonctionnement. La machine embarque au total jusqu'à trois bobines de filet, dont une est logée dans la porte arrière. Le boîtier de contrôle propose, pour chaque système de liage, quatre programmes définis en usine et un supplémentaire paramétrable par l'utilisateur.

Réagir à cet article

Sur le même sujet

Entretien du paysage

L'épareuse Ferri TP 510 remplace la TP 51

Entretien du paysage

Une portée de 16 m pour le broyeur automoteur Athena d'Energreen

Manutention

Un pelle sur pneus Liebherr de 14 t

Récolte

Geringhoff resserre les maïs

Tracteur

Les séries 6 Deutz-Fahr en édition Warrior !

Presse haute densité d'occasion

Fiche occasion : des presses New Holland bien carrées

Pièces d’outils de travail du sol

Industriehof aux commandes de Forges de Niaux

Equipement

Des phares de travail a LED Hella

Manutention

Une chargeuse Case au méthane