New Holland TC5070: Le confort des grandes soeurs

New Holland TC5070: Le confort des grandes soeurs

La moissonneuse-batteuse d'entrée de gamme TC de New Holland se refait une beauté. Près de Troyes, fin juillet, j'ai eu l'occasion de prendre en main la dernière TC5070 et de la comparer dans la foulée à son modèle équivalent de la précédente génération. Les deux machines font le grand écart, surtout du point de vue du confort en cabine.

Un bon exemple vaut mieux qu'un long discours. Lors de la conférence de presse dédiée aux machines de récolte organisée près de Troyes fin juillet, New Holland a eu l'idée pour le moins originale de proposer de prendre en main dans la foulée deux générations de moissonneuses-batteuses d'entrée de gamme TC. J'avais pour mission de conduire l'aînée des deux machines, une TC5070 de 2013, à l'aller d'un champ de blé, puis de grimper dans la nouvelle au retour. L'objectif de l'expérience était de comparer instantanément les deux modèles afin d'évaluer les évolutions apportées sur la cinq secoueurs TC5070 version 2014. Et l'écart entre les deux dernières générations de TC est effectivement bien palpable du point de vue de la conduite surtout. Plus spacieuse, la nouvelle cabine Harvest Suite Comfort s'inspire de celle de ses grandes soeurs des gammes CX et CR. Elle offre un espace intérieur en progression de 27 %. La surface vitrée, accrue de 23 %, atteint désormais 5,6 m² et dégage bien la visibilité sur la table de coupe et ses environs. Pour le confort du conducteur, New Holland a travaillé sur l'insonorisation du poste de conduite, porté à 74 dB(A). Le faible niveau sonore devient l'un des points les plus marquants en montant à bord de la nouvelle mouture. Je discute en effet plus facilement et sans hausser le ton avec le passager dans ce nouveau modèle. Le constructeur de Zedelgem (Belgique) monte également désormais quatre silentblocs pour amortir le poste de conduite et un siège à suspension pneumatique. La prise en main des commandes marque aussi le pas par rapport aux TC de la génération précédente. New Holland troque la console latérale contre un nouvel accoudoir multifonction plus ergonomique en raison de son intégration au siège conducteur. Cet organe reçoit les principaux réglages de la machine et notamment celui désormais électrique de l'ouverture des grilles. Il adopte aussi la poignée multifonction CommandGrip, issue des tracteurs des séries T6, T7, T8 et T9, contrôlant la barre de coupe et la vis de vidange. Les possesseurs de ses tracteurs ne devraient donc pas être perdus. Lors de la conduite, je vérifie notamment les régimes des organes, l'allure, le niveau de remplissage de la trémie depuis le nouveau moniteur InfoView II intégré au montant avant droit de la cabine et plus lisible que l'ancien ordinateur.  

6 400 litres en trémie

La cabine Harvest Suite Comfort se caractérise également par sa colonne de direction dorénavant réglable selon trois positions, son compartiment réfrigéré amovible, son vrai siège passager, sa radio intégrant un lecteur MP3 et une connexion Bluetooth, et son offre enrichie en phares avec six unités sur le toit et deux orientés sur la barre de coupe. New Holland ne s'est pas contenté d'enrichir la cabine. En complément des barres de coupe High-Capacity déjà présentes au tarif, la nouvelle TC peut recevoir la tête de récolte à tablier télescopique Varifeed, de 4,90, 5,50 ou 6,10 mètres de large. Elle est caractérisée par le mouvement longitudinal du lamier sur une amplitude de 575 mm pour s'adapter instantanément à la taille de la récolte et aux conditions de travail. Et pour faciliter encore la conduite, la machine utilise désormais le système de suivi de la coupe au sol AutoFloat II. À l'intérieur de la moissonneuse-batteuse, le fabricant belge conserve un batteur, un séparateur rotatif et cinq secoueurs, la TC5050 à quatre secoueurs ne figurant plus au tarif. Il introduit le système Opti-Fan sur les trois nouvelles TC après l'avoir inauguré sur les machines de plus grosse capacité. Le dispositif régule automatiquement le régime des vents selon la pente longitudinale. En montée, le ventilateur tourne moins vite et, inversement, accélère en descente. Le système Opti-Fan est disponible, en option, avec le caisson de nettoyage SmartSieve compensant les pentes latérales de 25 %. Pour davantage d'autonomie lors du chantier de récolte, les TC voient leur capacité de trémie progresser et atteindre aujourd'hui 6 400 litres sur les deux plus puissants modèles. Avec un débit de vidange dopé, de 72 litres par seconde dorénavant, le constructeur promet de vider la plus grande trémie en moins d'une minute et trente secondes. Et pour les utilisateurs les plus exigeants, un capteur optionnel transmet en temps réel au moniteur en cabine le taux d'humidité de la récolte.Si les TC plus particulièrement destinées aux marchés des régions de polyculture- élevage devraient plus souvent déposer la paille en andain que la hacher, elles accèdent cependant à l'optionnel broyeur Dual-Chop. Cet organe utilise un contre-peigne dédié et adopte désormais si besoin des déflecteurs électriques. Les moteurs FPT, de 6,8 litres, conformes à la norme antipollution Stage IIIB sur les deux plus puissants modèles, utilisent la technologie SCR injectant de l'AdBlue.  

Réagir à cet article

Sur le même sujet

Commerce international

Les tracteurs italiens au ralenti

Récolte des fourrages

Deux enrubanneuses traînées aux couleurs Fendt

Tracteur d'occasion

Peu de points à surveiller sur les John Deere série 6R

Pommes de terre

La fraise Dewulf SC300 renforcée

Manutention

Un minipelle à zéro déport de 2,3 t pour Yanmar

Travail du sol

Horsch confirme sa vision de l'agriculture hybride

Essai tracteur

Massey Ferguson 7719 S : les mesures (partie 3)

Essai tracteur

Essai Massey Ferguson 7719S, tout d'un grand

Presse à chambre variable

Des balles rondes atteignant 140 kg/m3 chez Kuhn