Claas

Claas

Une caméra surveille la qualité du grain

Les moissonneuses-batteuses Lexion 770 et 780 accèdent désormais à une caméra contrôlant en continu la qualité du grain récolté. L'image restituée sur l'écran du terminal Cebis intègre deux barres-graphes. Le premier indique la quantité de grains cassés et le second donne la part de menues-pailles, ôtons et impuretés. La caméra prend place en tête de l'élévateur à grain.  

Une petite Tucano 400

La gamme de moissonneuses-batteuses Claas Tucano s'étoffe par le bas avec l'arrivée du modèle 420. Cette machine supplémentaire, motorisée par un six cylindres Mercedes Benz OM 926 LA de 7,2 litres, développe une puissance maximale de 238 chevaux ECE R120. Elle partage avec son aînée, la Tucano 430 de 265 chevaux, l'accélérateur de préséparation (APS) ainsi que le batteur de 1 320 mm de large. Cette petite cinq secoueurs est munie d'une trémie de 7 500 litres.  

Deux hybrides supplémentaires

Claas complète sa gamme de moissonneuses-batteuses de type hybride Lexion 700 avec l'arrivée de deux modèles. Le premier, la Lexion 740, partage son moteur Caterpillar C 9.3 de 9,3 litres de cylindrée avec le modèle supérieur. Ce six cylindres voit sa puissance maximale limitée à 400 chevaux ECE R120 alors qu'il développe 449 chevaux sur la Lexion 750. La nouvelle Claas reprend à son aînée l'accélérateur de préséparation (APS) ainsi que le batteur mesurant 600 mm de diamètre et 1 420 mm de large. Elle hérite également des deux rotors longitudinaux Roto Plus. Cette machine dispose d'une trémie de 9 000 litres, une capacité portée à 10 000 litres en option. Elle est conçue pour atteler une plate-forme de coupe d'une largeur maximale de neuf mètres. Le second nouveau modèle dans la famille Lexion est la 750 Terra Trac. Cette machine accède à trois largeurs de train de chenilles - 635, 735 et 890 mm - correspondant à trois gabarits au transport : 3,29, 3,49 et 3,79 mètres. Elle présente les mêmes caractéristiques que la Lexion 750 à roues : moteur Caterpillar de 9,3 litres développant 449 chevaux ECE R120 de puissance maximale, trémie de 10 000 litres, vitesse sur route de 25 km/h...  

La paille broyée uniformément épandue

Claas lance sur ses moissonneuses-batteuses Lexion un astucieux dispositif adaptant la projection de la paille broyée à la pente ainsi qu'au sens et à la force du vent. Les paramètres sont mesurés en continu par deux palpeurs fixés au-dessus des feux arrière de la machine. Cet automatisme, géré depuis le terminal Cebis, permet de réaliser un épandage uniforme du produit broyé et facilite la conduite.  

Un pont moteur inédit

L'essieu arrière moteur proposé par Claas pour ses Lexion 600 (excepté les variantes Montana) adopte une architecture inédite. Il utilise en effet deux moteurs hydrauliques installés en son centre, là où prennent place le couple conique et le différentiel sur un pont mécanique. Cette conception particulière garantit, selon la marque, un meilleur rendement de la transmission par rapport aux solutions à moteurs placés au niveau des moyeux. Elle autorise par ailleurs le montage d'un plus grand choix de pneumatiques.  

L'essieu arrière accède au télégonflage

Les moissonneuses-batteuses Lexion 700 bénéficient désormais en option d'un système de télégonflage sur leur essieu arrière. Ce dispositif aux multiples avantages agronomiques et économiques permet ainsi de programmer une pression au champ et une autre pour la route. Il se pilote depuis le terminal Cebis.  

L'Avero, première batteuse en Stage IV

L'Avero 240 est la première moissonneuse-batteuse Claas à bénéficier d'un moteur conforme aux normes antipollution Stage IV. Cette machine à quatre secoueurs loge un six cylindres Perkins de 7 litres développant 205 chevaux ECE R120 de puissance maximale. Son système de dépollution des gaz d'échappement utilise une vanne EGR, un filtre à particules (Fap) et le procédé SCR de réduction catalytique sélective avec adjonction d'AdBlue, contenu dans un réservoir de 30 litres. L'Avero 240 adopte au passage un bloc de refroidissement redessiné intégrant un tamis rotatif et une hotte arrière plus haute pour dégager davantage d'espace au-dessus des secoueurs et améliorer leur efficacité. Elle accède également à la caméra Profi Cam installée sur la hotte arrière et à des rétroviseurs à réglage électrique.

Réagir à cet article

Sur le même sujet

Presse à chambre variable

Des balles rondes atteignant 140 kg/m3 chez Kuhn

Essai tracteur

Massey Ferguson 7719 S : le point technique (partie 2)

Entretien du paysage

L'épareuse Ferri TP 510 remplace la TP 51

Entretien du paysage

Une portée de 16 m pour le broyeur automoteur Athena d'Energreen

Manutention

Un pelle sur pneus Liebherr de 14 t

Récolte

Geringhoff resserre les maïs

Tracteur

Les séries 6 Deutz-Fahr en édition Warrior !

Presse haute densité d'occasion

Fiche occasion : des presses New Holland bien carrées

Pièces d’outils de travail du sol

Industriehof aux commandes de Forges de Niaux