Deutz-Fahr Bigmaster 5912

Deutz-Fahr Bigmaster 5912
L'accord commercial entre Kuhn et Deutz-Fahr permet à ce dernier de proposer dans sa gamme de matériels une lignée de presses à balles cubiques. Les quatre Bigmaster 578, 598, 5712 et 5912 forment des bottes de 80 × 70, 80 × 90, 120 × 70 et 120 × 90 cm pour la plus grosse d'entre elles. Cette dernière machine reprend le principe de fonctionnement et les équipements de la Kuhn LSB 1290. Elle est donc éligible au montage d'un essieu simple ou tandem suiveur. Son pick-up à cinq barres porte-dents affiche une largeur DIN de 2,12 mètres. Le rotor d'alimentation recentre le fourrage à l'aide de vis d'Archimède puis alimente la chambre de précompression avec ses deux rangées de pointes. Des doubles dents remplacent les pointes classiques sur les modèles à 23 couteaux. Le boîtier d'entraînement principal offre une cadence de 46 coups par minute au piston. L'empaqueteur utilise ce mouvement alternatif pour charger en continu la chambre de précompression. Sa cinématique lui permet également d'amener le fourrage devant le piston dès l'abaissement de la rangée de palpeurs mécaniques. Six noueurs à noeud simple terminent le processus de formation de la balle. Le terminal VT 50 doté d'un écran couleur et tactile de 5,7 pouces fait partie de la dotation de la série. Le CCI 100, proposé en option, offre une interface similaire mais dispose d'un écran de 8,5 pouces et s'avère, comme la machine, compatible avec la norme Isobus.

Réagir à cet article

Les dernières annonces de matériel agricole d'occasion

Sur le même sujet

Élevage

Cabi Group va distribuer les clôtures Speedrite

Récolte des fourrages
Tracteur

New Holland : une cabine connectée pour les T7 HD

Broyage

Un mode Eco/Power pour le broyeur Noremat

Récolte

Le Devastator réduit les pieds de maïs à néant

Pneumatiques

Vredestein : Des pneumatiques adaptés au labour

Innovation

L'ensileuse Claas Jaguar 990 Terra Trac dans la boue

Pneumatiques

Nokian complète son offre de pneus neige pour tracteurs

Lemken Solitair 23+

La trémie avance sa polyvalence