Dewulf : Plus qu'un lifting

Dewulf : Plus qu'un lifting

La présentation d'un nouveau produit est toujours un moment fort pour les constructeurs de machines agricoles. Remplacer un modèle représentant près de 70 % de ses ventes en est un autre. Dewulf semble pourtant avoir négocié sereinement ce périlleux virage. Son arracheuse automotrice à deux rangs R3060 se dote, en plus de nouveaux capots, d'une cabine résolument moderne et d'un moteur à cinq cylindres conforme aussi bien à l'actuelle qu'à la future norme antipollution.

L'art d'évoluer dans la continuité n'est pas donné à tout le monde. C'est pourtant le chemin suivi par la deuxième génération de l'arracheuse automotrice R3060 du constructeur belge Dewulf. Cette machine assure en effet la pérennité d'une lignée de quatre modèles dont le premier exemplaire fut commercialisé dès 1989. De ses aînées, la nouvelle mouture reprend le concept du châssis reposant sur trois roues. Cette spécificité l'autorise à arracher deux rangs de pommes de terre sans rouler entre les buttes. Pour le reste, les ressemblances s'amenuisent. Proposée sur les arracheuses à quatre rangs Kwatro depuis le dernier salon Agritechnica, la nouvelle cabine d'origine Claas est désormais également installée sur la R3060. À bord, le chauffeur bénéficie de nettement plus d'espace et de visibilité que sur la précédente version. L'accoudoir droit du siège reçoit un joystick doté de touches rétro-éclairées permettant d'effectuer jusqu'à 32 opérations. Cinq de ses boutons autorisent également l'activation de séquences de fonctions paramétrables, au préalable, depuis l'un des deux terminaux de conduite dotés chacun d'un écran couleur. Le premier, dédié aux opérations d'arrachage, autorise la modification des régimes de rotation des tapis de tamisage ou des différents modules de nettoyage ainsi que le réglage du dispositif de contrôle de la profondeur. Le second moniteur, de plus petite taille, rassemble, lui, les menus dédiés à la conduite de l'automoteur. L'écran affiche notamment le régime du moteur, la vitesse d'avancement, la température des différents fluides ou encore la périodicité d'entretien. Il comptabilise également la surface récoltée et le nombre d'heures réalisées. Le chauffeur profite de série d'une climatisation à régulation automatique et, en option, de feux de travail à LED. Deux autres écrans couleurs affichant les images de six caméras seront cependant ses meilleurs alliés pour optimiser la conduite de sa machine. Les opérateurs travaillant sur la table de visite disposent, eux aussi, d'un nouveau clavier de commandes. Il permet, par exemple, d'ajuster la position des modules de nettoyage ou d'alerter le conducteur.  

Un nouveau moteur caché sous de nouveaux capots

L'autre grand changement se trouve sous les nouveaux capots qu'arbore la machine. Dewulf a en effet équipé ses automotrices de moteurs Scania répondant à la norme antipollution Stage IIIB, en vigueur, et à la future Stage IV. L'arracheuse R3060 intègre donc un cinq-cylindres en ligne de 9,3 litres développant, de série, 350 chevaux voire 400 chevaux en option. Ce moteur utilise une injection à rampe commune et limite ses émissions polluantes en retraitant les gaz d'échappement à l'aide d'une vanne EGR et d'un module d'injection d'AdBlue SCR. Son ventilateur de refroidissement, doté d'un embrayage viscostatique, ne s'active, lui, qu'en cas de besoin. La courbe de couple associée à ce moteur l'autorise à animer l'ensemble des éléments de la machine à un régime de 1 500 tr/min, au travail, voire à 1 250 tr/min lors des trajets routiers. La marque annonce ainsi avoir réduit de 10 % la consommation de carburant du chantier par rapport au précédent modèle. Le nouvel emplacement du pot d'échappement, désormais fixé derrière la trémie, devrait également contribuer à diminuer les nuisances sonores en cabine.

Huit déclinaisons au programme

Le tarif des machines Dewulf propose toujours huit déclinaisons de la R3060. Toutes ces machines disposent cependant d'un tronc commun comprenant, entre autres, un broyeur de fanes doté de palpeurs de contrôle de sa hauteur de travail. Le suivi de la profondeur d'arrachage est assuré par un bâti à diabolos alimentant en terre et en produit les trois chaînes de tamisage. La version RA 3060, raflant la grande majorité des ventes en France, se caractérise par son système de nettoyage associant deux tapis à tétines à des modules interchangeables composés de rouleaux axiaux ou longitudinaux Easy-Clean. Sa trémie stocke jusqu'à sept tonnes de pommes de terre et autorise la vidange en roulant.

Réagir à cet article

Sur le même sujet

Miniatures

Wiking, les miniatures de l'été

Pulvérisation

Matrot Falcon 8500, un faucon de 52 m d’envergure

Manutention

Manitou s’agrandit en Espagne

Enrubanneuse

L'enrubanneuse Elho 1790 Pro emballe automatiquement

Clôture électrique

La clôture électrique plus jamais emmêlée avec Patura Pro

Publirédactionnel

Vidéo : les épandeurs X40+ X50+ Econov passent à l'entraînement hydraulique

Pommes de terre

Agronomic détruit les fanes mécaniquement

Pommes de terre

Ropa récolte de deux manières

Essai tracteur

New Holland T6.165 Dynamic Command mieux qu'une CVT?