Récolte Ensilage de maïs : cinq automotrices jugées sur la qualité

Ensilage de maïs : cinq automotrices jugées sur la qualité
Mardi 5 septembre s'est tenu le premier « Défi ensileuses » à Chemilli (Orne). Initié par l'organisme de conseil en élevage ornais Elvup, il rassemblait cinq automotrices de marques différentes : Claas Jaguar 940, Fendt Katana 65, John Deere 8500 i, Krone Big X 530 OptiMaize et New Holland FR480 Forage Cruiser.   Voir l'article annonçant cet événement.   Pour évaluer la qualité de l'éclatage des grains et la longueur de coupe de l'ensilage de maïs, l'organisme a étudié des échantillons provenant de chacune de ces machines. La relative dureté des grains constatée cette année a altéré l'indice de fragmentation du grain. Voici le verdict de cette évaluation qualitative et les conseils formulés par Elvup :   --> L'éclatage des grains est globalement insuffisant. Peu d'écarts entre constructeurs.   --> La longueur de coupe a été maîtrisée par tous les constructeurs, le défibrage limité (9 % sur grille <4 mm, objectif <5 %) et très peu de grossier (tamis haut).   -->La récolte du maïs ensilage doit se faire avec des grains avec maximum 33 % de vitreux. Au-delà, les risques d'éclatage insuffisants sont très importants,   -->Ne pas hésiter à régler l'éclateur à 1 mm pour couper au moins en 4 les grains.  

Réagir à cet article

Sur le même sujet

Immatriculations

Chargeurs télescopiques : les parts de marché 2019

Agritechnica 2019 - Broyeur

Un broyeur Müthing équipé pour améliorer les repousses

Préparation de sol

Un petit Modulo costaud chez Bonnel

Immatriculations

Tracteurs spécialisés : les parts de marché 2019

Masse frontale

PPL, la masse s’éloigne du tracteur

Fourche à ensilage

Redrock, une fourche à ensilage plus large

Régénérateur de prairies

Le régénérateur Agro-Masz redonne bonne mine aux prairies

Broyeur

SMA, un broyeur pour les grosses puissances

Fertilisation

Un terminal simple et intuitif pour l'épandage chez Amazone