OrkelLa Dens-X débite plus

La Dens-X débite plus

Orkel étoffe sa gamme de presses enrubanneuses à poste fixe avec la Dens-X.

L'entreprise norvégienne, qui a fait ses armes avec les modèles des séries MP et MC, dévoile une machine de plus grande capacité, plus robuste et plus facile à utiliser. Celle-ci reçoit une trémie de réception autorisant un débit supérieur en raison de sa largeur en configuration travail de 3,50 m, de son tapis plein de déchargement et de ses volets antidébordement. Cette réserve tampon se déplie rapidement et, associée au timon d'attelage pivotant, permet le passage tout aussi rapide de la position transport à celle de travail. Orkel propose également sur la Dens-X un nouveau terminal de commande. Cet écran tactile bénéficie d'une navigation intuitive grâce à des images et à des pictogrammes. En plus des programmations d'usine, il autorise la mémorisation de réglages personnalisés. Il offre également davantage de solutions de surveillance. Il admet le système FeedIQ de collecte, d'analyse et de transfert de données liées au fourrage. Grâce à une puce RFID, chaque balle est tracée et enregistrée dans un cloud dédié. Depuis son smartphone, l'opérateur contrôle ainsi le poids de chacune de ses balles, la qualité de son fourrage ainsi que sa localisation. Le constructeur norvégien a également renforcé certains composants de la Dens-X afin de lui assurer une plus grande robustesse, en comparaison de celle des machines de première génération.

Responsable technique et webmaster du site materielagricole.info

Réagir à cet article

Sur le même sujet

Irrigation

Agri Solution place l’enrouleur sous haute surveillance

Part de marché

Les outils non animés à disques se portent bien

Elevage

Des autochargeuses Jeulin plus stables

Utilitaire

John Deere Gator XUV, le confort grimpe

Semoir

Un semoir Sulky épuré

Epandeurs d'engrais

Le Kubota DSXLW épand les engrais plus vite

Semis

Une double dent Dale Drills pour semer en direct

Equipement

Une station à la ferme Beiser environnement

Récolte

La coupe flexible de Geringhoff ne manque pas d’air