EnsileuseRetour en gros plan sur l'ensileuse John Deere 9900i, 970 ch sous le capot

Retour en gros plan sur l'ensileuse John Deere 9900i, 970 ch sous le capot

Le constructeur américain John Deere complète son offre d'ensileuses automotrices par le haut. Cette série 9000i compte quatre nouveaux modèles, dont le plus gros frôle les 1 000 ch. Les machines intègrent un moteur signé Liebherr, pour les trois plus grosses puissances, et un éclateur nommé « XStream », élaboré en collaboration avec le spécialiste américain Scherer.

Trois ans après la commercialisation des ensileuses John Deere série 8000, la série 9000 enrichit l'offre par le haut. Esthétiquement, les nouvelles ensileuses se démarquent par leurs capots latéraux et arrière intégrant une bande noire. Les trois plus gros modèles reçoivent un bloc-moteur V12 Liebherr de 24,2 L de cylindrée en position longitudinale. Ce dernier développe respectivement 770 ch sur la 9700, 870 ch sur la 9800 et 970 ch sur la 9900. Il atteint son régime maximal à 1 800 tr/min. Lors de la présentation au champ, la 9800 travaillait à 1 470 tr/min. Le V12, doté du système SCR, respecte la norme antipollution Stage V. Le réservoir d'AdBlue accepte 102 L, et celui de carburant 1 500 L, auquel peut s'ajouter un réservoir de 360 L placé à l'arrière de l'ensileuse. Ces V12 Liebherr sont rodés en usine et admettent un intervalle d'entretien de 1 000 heures. À leur droite prennent place les composants hydrauliques et pneumatiques utiles au fonctionnement de la machine. Une réserve d'air stockée dans une bonbonne facilite le nettoyage du tamis rotatif ainsi que les deux filtres à air du moteur entre deux parcelles. Seule la 9600 conserve le moteur à six cylindres John Deere PSX de 13,5 L de cylindrée développant 625 ch. Elle embarque un réservoir de GNR de 1 100 L. La série 9000 se dote de la transmission hydrostatique Pro Drive bénéficiant d'un blocage de différentiel automatique sur le pont avant. Sur route, la 9000 se déplace à 25 km/h. John Deere offre la possibilité d'équiper ses ensileuses de pneumatiques de 42'' atteignant 2,15 m de diamètre, avec trois largeurs disponibles, 710, 800 et 900 mm, tout en respectant le gabarit routier inférieur à 3,50 m.
Les trois plus gros modèles intègrent un moteur V12 Liebherr de 24,2 L développant, pour la 9900, 970 ch.

50 % de vitesse différentielle pour le XStream

La série 9000 intègre en option le nouvel éclateur de grains nommé « XStream », développé en collaboration avec le spécialiste américain Scherer. Les rouleaux de cet élément voient leur diamètre augmenter à 250 mm, contre 240 mm pour l'éclateur Premium équipant actuellement la série 8000. Les rouleaux éclateurs du XStream reçoivent un revêtement résistant à l'usure, appelé « Dura Line », par un traitement thermique. La vitesse différentielle de 50 % entre les deux rouleaux accroît l'éclatement du grain de 10 %, selon John Deere. Pour transmettre la puissance du moteur à l'éclateur, les modèles 9800 et 9900 possèdent des poulies d'entraînement à neuf gorges. Le XStream reçoit des paliers lubrifiés en permanence par de l'huile à une pression de 0,1 bar. Ces derniers bénéficient de capteurs de température. Une alerte retentit en cabine lorsque le lubrifiant atteint une température trop élevée. Le constructeur américain considère que le refroidissement des paliers de l'éclateur est essentiel pour le bon fonctionnement de l'ensileuse. L'écartement des rouleaux du XStream s'effectue de manière mécanique. Le rotor hacheur, de 670 mm de diamètre et de 850 mm de large, s'équipe, au choix à la commande, de 40, 48, 56 ou 64 couteaux. L'accès au bloc hacheur s'opère facilement grâce au support pivotant des rouleaux ameneurs sur une charnière. Le passage de la récolte de l'herbe à celle du maïs, et inversement, s'effectue à l'aide du treuil mobile, placé sur la plateforme au centre de la machine, permettant de déposer l'éclateur. Cette plateforme comprend aussi l'accès aux filtres à air moteur et au tamis.
John Deere propose en option un nouvel éclateur XStream développé en collaboration avec le spécialiste Scherer.

Toute la gamme AMS disponible sur les 9000

En version « i », la série 9000 dispose du Harvest Lab 3000 de dernière génération. Ce laboratoire embarqué mesure en temps réel le taux de matières sèches et d'autres composants tels que les protéines, l'amidon, les fibres et les sucres. Fixé sur la partie haute de la tuyère de l'ensileuse, il ajuste automatiquement et en permanence la longueur de coupe de la plante en modifiant la vitesse des rouleaux d'alimentation via la transmission IVloc. Le Harvest Lab permet également d'apporter une dose précise d'additif au cours de la récolte. Ce boîtier mobile peut être utilisé de manière stationnaire à la ferme, lors de la confection de la ration par exemple. Pour faciliter la conduite de ces ensileuses, John Deere propose le système Active Fill Control. Celui-ci assure le remplissage automatique des bennes. Les 9000 bénéficient également du GPS Active Track ou du système de guidage par palpeurs Manuel RowSense. Elles héritent de la cabine des ensileuses de la série 8000. Grâce au puissant moteur et à son éclateur XStream, John Deere annonce augmenter sa productivité de 10 %, tout en abaissant la consommation de carburant de 10 % comparativement à celle d'une machine de puissance équivalente.
Les ensileuses 9000 de John Deere héritent de la cabine des 8000.

Réagir à cet article

Sur le même sujet

Semoir

Un interrang supplémentaire pour l'U-Drill de Kverneland

Résultat troisième trimestre

John Deere ralentit

Semoir direct

Le semoir Simtech aux boudins en élastomère

Arracheuse intégrale à betteraves

Les heures n’effraient pas la Ropa EuroTiger V8-4

Pulvérisation

Basf transfère les bidons en sécurité

Utilitaire

Un SSV à pris attractif chez Can-Am

Pommes de terre

Un système anti-érosion chez AVR

Broyeur à axe vertical

Un gyrobroyeur rigide Quivogne de 3,50 m

Pommes de terre

Réglage d'une arracheuse à pommes de terre