Contenu réservé aux abonnés

ChantierSARL Dujardin : La récolte de miscanthus, une opportunité de développement

Le chantier de récolte nécessite trois ensembles tracteurs-remorques pour transporter le miscanthus sur le lieu de stockage distant de 8 km.
Le chantier de récolte nécessite trois ensembles tracteurs-remorques pour transporter le miscanthus sur le lieu de stockage distant de 8 km. (©C.G.)

La récolte de miscanthus demande une vigilance accrue concernant l’alimentation de l’ensileuse, la hauteur et la longueur de coupe de la plante, et l’entretien du matériel. La SARL Dujardin, implantée à Ménil-Hermei, dans l’Orne, dispose d’un savoir-faire en la matière et souhaite développer les surfaces récoltées de cette plante pérenne afin de rentabiliser son matériel et de répondre à la demande de la clientèle.

Ancien salarié chez John Deere France au poste de chef de produit ensileuse, Jean-Luc Dujardin a fait le choix de revenir à plein temps dans l'entreprise de prestations de services qu'il a créée avec ses frères et son père en 2016. La structure, basée à Ménil-Hermei, dans l'Orne, compte trois salariés, dont son frère, ainsi qu’un apprenti et quelques saisonniers venant en renfort pendant la grosse période d’été. Désireux de se diversifier, Jean-Luc Dujardin saisit l’opportunité qui se présente de reprendre les activités agricoles d’élagage d’une première entreprise et de débroussaillage d'une seconde. Au printemps 2021, l’entreprise de travaux agricoles récolte pour la première fois du miscanthus avec une ensileuse de prêt, la machine dans laquelle elle a investi n’étant pas encore disponible. Cette dernière est une ensileuse d’occasion John Deere, qui vient de lui être remise pour réaliser la saison de récolte 2022.

Jean-Luc Dujardin mise sur les chantiers de récolte de miscanthus pour mieux rentabiliser son ensileuse. (©cécile giamberini)
« L’achat de l’ensileuse, du pick-up et du bec représente un investissement de 250 000 €. C’est le plus conséquent de l’entreprise. Pour l’amortir, il est donc indispensable d’élargir son utilisation à d’autres cultures que le maïs ou l’herbe. La récolte de miscanthus s’avère donc une opportunité à saisir », justifie Jean-Luc Dujardin.

Réagir à cet article

Les dernières annonces de matériel agricole d'occasion

Sur le même sujet

Comparatif déchaumeurs à disques
Comparatif déchaumeurs à disques
Logistique de méthanisation
Portrait

Agri'services : retrouver une entité à taille humaine

Comparatif déchaumeurs à disques
Broyage forestier

60 t de plaquettes à l’heure avec le broyeur Noremat Valormax D841

Logistique de méthanisation
Récolte des fourrages

Le groupe de fauche Pöttinger Novacat V 10000 travaille sur 10 m

Techniques de distribution

Distribution des aliments : Trois techniques selon les besoins