RécolteNouvelle cabine pour les moissonneuses-batteuses Claas Lexion génération 2023

Nouvelle cabine pour les moissonneuses-batteuses Claas Lexion génération 2023
(©T.G)

Pour la saison 2023, les moissonneuses-batteuses Lexion de Claas profitent de nombreuses évolutions. En plus de la cabine issue des Trion, des nouveaux automatismes, des modèles supplémentaires, des versions Montana et des équipements inédits font leur apparition.

Dévoilée au cours de l'été 2019, la dernière génération de moissonneuses-batteuses Lexion de chez Claas profite de mises à jour à venir pour la saison 2023. La première évolution marquante concerne le poste de conduite. Les Lexion héritent de la cabine aperçue l'an dernier sur les Trion. Ce poste de conduite se caractérise par ses dimensions plus généreuses. Le conducteur profite désormais de nombreux rangements derrière lui. La visibilité est grandement améliorée avec des montants de cabine plus fins, comme les rétroviseurs offrant ainsi une meilleure visibilité sur le tablier de récolte. Le chauffeur pourra accéder, en option, à des cales pieds derrière la colonne de direction, à un siège pivotant de 30° vers les deux côtés ainsi qu'à un pack multimédia intégrant un caisson de basse.

La nouvelle cabine se reconnait à ses montants plus fins et aux rétroviseurs suspendus.

Nouveau modèle et gain de puissance pour les Lexion 8000

Claas agrandit la famille Lexion avec le lancement du modèle 8600. Cette dernière accède au convoyeur de 1 700 mm des 8700, 8800 et 8900. Elle partage en revanche son moteur avec la Lexion 7700, à savoir un six-cylindres MAN de 12,4 L développant 549 ch. La nouvelle venue est disponible en version à roues mais aussi avec le train de chenilles Terra Trac. Les modèles supérieurs, Lexion 8700 et 8800, profitent du millésime 2023 pour gagner en puissance et désormais atteindre respectivement 626 et 700 ch. Le constructeur allemand a aussi revu le système de transfert de la récolte entre le système de battage et les rotors de séparation. Les Lexion 7000 et 8000 s'équipent désormais d'un tire-paille segmenté. Cette modification va canaliser le flux de récolte pour optimiser sa répartition entre les deux rotors. 

Capacité de trémie supérieure et une goulotte orientable

Pour 2023, les Lexion profitent, pour une majorité des modèles de la gamme, d'une augmentation de la capacité de leur trémie. Cette évolution concerne autant les modèles hybrides que ceux à secoueurs. La Lexion 8800 reçoit désormais, en option, la trémie de 18 000 L de capacité qui était jusqu'alors réservée à sa grande soeur 8900.

La trémie de 18 000 L a été redessinée pour supprimer la partie supérieure en bache.

Pour faciliter la vidange, les Lexion peuvent être équipées d'une goulotte orientable. Cette dernière est disponible pour les vis de 330 et 420 mm de diamètre. Cet équipement, réglable en continu, garantit un jet plus concentré et simplifie la fin du remplissage du remorque ou les vidanges dans les dévers. Pour limiter la chute de grains lors de l'arrêt de la vidange, il intègre un volet obturateur.

Le retour des déclinaisons Montana pour les Lexion

Depuis le renouvellement des Lexion en 2019, il fallait se tourner vers les Tucano ou plus récemment les Trion pour obtenir un modèle Montana. Désormais, les Lexion peuvent repartir à l'assaut de la pente avec la 7700 et 5500 Montana. Ces dernières compensent jusqu'à 18% de dévers et 6° d'angle de piquage grâce à une correction hydraulique du châssis. Les machines reçoivent la transmission intégrale Power Trac ainsi qu'un blocage de différentiel pour améliorer la motricité. Le système de nettoyage Power Slope, qui adapte la vitesse des vents pour limiter les pertes, est également disponible.  

Les Lexion Montana compensent des dévers jusqu'à 18%

Des nouveaux automatismes

Les fonctionnalités du Cemos s'élargissent avec un système de mesure des pertes intégré au Cemos Dialog. Celui-ci facilite le réglage des capteurs de pertes. L'interface guide l'utilisateur pas à pas pour effectuer le processus de calibration. Autre nouveauté, le Cemos Connect permet le partage des réglages d'une machine au sein d'un parc. Cette fonction transfère également les données via l'application Telematics. Enfin, le Cemos Auto Header, s'occupe des réglages du tablier de coupe Vario. Il travaille avec les données du capteur Filed Scanner, installé sur le toit de la cabine, pour anticiper les différences de hauteur de la culture, mais aussi son volume. L'automatisme ajuste ensuite la position des rabatteurs mais aussi la longueur du tablier de coupe Vario.  

Réagir à cet article

Les dernières annonces de matériel agricole d'occasion

Sur le même sujet

Publi-rédactionnel vidéo

Claas : Quoi de plus simple qu’une presse Variant 500 ?

Récolte des fourrages
Récolte des fourrages
Récolte des fourrages

Kuhn : La faneuse GF 13003 T ratisse sur 13,4 m

Pressage de paille
Essai moissonneuse-batteuse