Sky Agriculture : réflexion sur le passage au semis direct

Sky Agriculture : réflexion sur le passage au semis direct

Comment réussir sa transition vers le semis direct ? Cette question était le thème de la session de formation organisée en juin par Sky Agriculture dans ses locaux. Les agriculteurs présents ont profité d'un programme composé d'une conférence et de visites de plateformes d'essai de couverts végétaux. Ils n'ont également pas échappé au tour technique des dernières nouveautés de la marque, filiale de Sulky.

La formation dispensée en juin par Sky Agriculture dans ses locaux de Saint-Émilien-de-Blain (Loire- Atlantique) traitait des conditions de réussite de la transition vers le semis direct. Elle a attiré 80 professionnels dont des clients de la firme déjà rodés aux techniques sans labour, des agriculteurs s'interrogeant sur le semis sous couverts vivants ou d'autres encore peu prompts à abandonner leur charrue. La conférence organisée à cette occasion, aussi magistrale soit-elle, n'avait pas la prétention d'apporter de solutions miracles pour tous les contextes pédoclimatiques. « Même si l'objectif est de remettre en cause une agriculture conventionnelle générant des pertes de fertilité et une forte dépendance énergétique, le semis direct n'est qu'un moyen, et non pas un objectif », rappelle Christophe De Carville, chef produits à Sky Agriculture. Le constructeur joue franc jeu et profite justement de ce type de réception sur son site pour éviter des déceptions dans une technique de semis pointue. Parmi tous les enjeux qui entrent en ligne de compte, le semoir n'est que le dernier facteur de réussite. L'intervention en salle a permis de comprendre l'équilibre entre économies et prises de risques. L'établissement d'un état des lieux de son exploitation et la réalisation d'un plan d'action ont été présentés comme des étapes clés dans la réussite de la transition. Les intervenants sont bien entendu revenus sur les sujets de la gestion du salissement des parcelles et des ravageurs. Enfin, la place des couverts végétaux dans la rotation et l'adaptation de la fertilisation ouvrait de nombreuses pistes pour s'adapter à chaque système d'exploitation représenté.  

Des couverts mélangés

  Alors que l'intervention en salle a démontré l'importance de développer des couverts performants, les participants ont pu se faire une idée imagée des espèces utilisées grâce à la visite, en fin de journée, des microparcelles. Les craintes étant levées sur le semoir Easy Drill concernant sa capacité à semer dans un couvert développé et vivant, les agriculteurs ont pu se concentrer sur la compréhension de l'alliance des espèces en mélanges. Ce sont essentiellement des combinaisons qui ont été implantées pour illustrer leur complémentarité et leurs limites. La structure compactée de la parcelle et le manque de fertilité ont mis en évidence le développement limité des graminées. Les protéagineux mieux développés ont pu être comparés suivant leur capacité de couverture et de concurrence des adventices plus ou moins efficace. Les agriculteurs curieux ne sont pas restés insensibles à la parcelle voisine implantée en maïs en double rang, avec un semoir Easy Drill. Ce fut une fois de plus l'occasion pour eux d'échanger sur les nombreuses possibilités de cet appareil spécifique mais au potentiel étendu.  

Le rouleau Faca allié du semis direct

  La gamme Sky Agriculture s'est enrichie cette année de rouleaux Faca RF destructeurs de couverts. Le rôle de ces appareils, pensés comme des facilitateurs de semis, est essentiellement de coucher et blesser les plantes sans véritable hachage. Les fibres entières plaquées au sol restent parallèles au sens de travail du semoir et ne perturbent pas l'évolution des éléments semeurs contrairement à des débris déchiquetés. Les lames, formées de simples cornières, sont étudiées pour générer peu de bouleversements de terre et ainsi limiter les repousses d'adventices après le semis. Elles sont placées en quinconce pour éviter les phénomènes de vibration et sont espacées avec un pas de 144 mm. Le rouleau Faca, de 640 mm de diamètre, est plein et autorise un lestage à l'eau pour adapter son agressivité aux types de couverts à détruire. Il est proposé en châssis rigide RF de trois à six mètres de largeur de travail (version repliable RF W à partir de quatre mètres en option). Un attelage autodirectionnel est disponible sur tous les modèles pour autoriser une évolution en courbe lorsqu'un semoir est attelé à l'arrière de l'ensemble.  

Un semoir taillé pour l'intensif

  Les semoirs Easy Drill sont conçus pour les implantations sur préparation de sol simplifiée et en direct. La gamme se compose d'appareils à châssis rigide de trois et quatre mètres de large à distribution mécanique. Elle comprend également des modèles repliables de quatre à six mètres dotés du transport pneumatique des graines. Tous ces semoirs sont complétés, en option, par une distribution supplémentaire indépendante pour la fertilisation localisée. Avec ce dispositif, une cloison mobile sépare la trémie en deux pour s'adapter au volume d'engrais à appliquer. Le transport du fertilisant est, lui, assuré par des canalisations spécifiques qui le placent au-dessus ou au niveau de la semence. L'Easy Drill se décline désormais en configuration HD (Heavy Duty) spécialement développée pour les semis directs intensifs. Cette finition bénéficie de roulements renforcés sur les éléments semeurs. Ce semoir prend également l'appellation « Pro » qualifiant la présence d'une trémie pour l'incorporation de microgranulés via, au choix, les tuyaux de descente de semence ou ceux de dépose de l'engrais, déterminant ainsi la profondeur de placement. La qualité d'implantation se joue essentiellement autour des éléments semeurs. Pour préparer leur travail, une rangée de rouleaux Farmflex située en amont rappuie la bande où évolue le disque semeur. Celui-ci gagne ainsi en motricité et en capacité de découpe de la couverture du sol. Ces rouleaux synthétiques effectuent également le placage du couvert végétal dans le sens du semis, limitant les risques de bourrage. La structure en balancier de chaque élément assure le réglage de la profondeur et permet de répartir les 250 kilos d'appui vers l'avant ou l'arrière. Cette dernière possibilité est à privilégier pour améliorer la fermeture d'un sillon en condition de sol ferme. Côté entretien, seuls six graisseurs sont à gaver quotidiennement. Ceux qui sont placés sur les éléments semeurs sont à alimenter tous les 600 hectares pour le modèle de six mètres de large.        

Réagir à cet article

Sur le même sujet

Utilitaire

John Deere Gator XUV, le confort grimpe

Semoir

Un semoir Sulky épuré

Epandeurs d'engrais

Le Kubota DSXLW épand les engrais plus vite

Semis

Une double dent Dale Drills pour semer en direct

Equipement

Une station à la ferme Beiser environnement

Récolte

La coupe flexible de Geringhoff ne manque pas d’air

Fenaison

Un groupe de fauche de 9 m pour McHale

Semis

L'Alpego Jet M consomme moins et s'utilise mieux

Part de marché

Les ventes de semoirs traînés à céréales explosent