Massey FergusonEssai du Massey Ferguson MF 7624 Dyna 6

Essai du Massey Ferguson MF 7624 Dyna 6

Le profond remaniement de la gamme des tracteurs Massey Ferguson n'est pas passé inaperçu. Le MF 7624 présenté début 2012 dispose, outre son look de séducteur, d'une nouvelle motorisation et d'un panel d'équipements complètement revu. L'occasion est donc idéale, pour l'équipe de Matériel Agricole accompagnée de deux essayeurs, de tester ce modèle dans sa version haut de gamme Exclusive avec l'aide des techniciens de la Chambre d'agriculture de Poitou-Charentes.

Saint-Denis-du-Pin, Charente Maritime, septembre 2012. La météo n'est pas des plus clémentes pour essayer un tracteur. Qu'à cela ne tienne, le Massey Ferguson 7624 Dyna-6 trônant dans la cour de la SARL Martineaud nous attend sagement. Le style extérieur qu'arbore ce modèle n'est pas inconnu. Il reprend notamment, à son avantage, les traits et les optiques de phares inaugurés sur les plus gros tracteurs de la série MF 8600. Le gros bouchon bleu, estampillé e3 à côté de l'échelle d'accès à la cabine, laisse présager une motorisation conforme à la norme Stage IIIB. Après le passage sur le pont-bascule, nous retournons à l'exploitation. Le moteur, maintenant à température, est prêt pour le passage au banc de puissance. Les premiers résultats tombent: le six cylindres Agco Power délivre, à la prise de force, pas moins de 223 chevaux OCDE. Il profite, durant cette épreuve, de l'engagement partiel de sa surpuissance lui permettant de se rapprocher des 235 chevaux ISO TR 14396 annoncés par le constructeur. [gallery link="file" order="DESC" columns="2" orderby="rand"] Sobre au banc d'essai et sur la route   Avant le départ, Yves Duplessis et Benoît Modde, responsables produits chez le tractoriste, décrivent à nos essayeurs le fonctionnement et les différents points de réglages indispensables à la conduite du MF 7624. Raphaël Martinet, le premier à prendre le volant, s'élance sur la boucle de 10,6 km. Il démarre en gamme 3 et choisit de passer manuellement les vitesses. « Les six rapports sous charge de la transmission Dyna-6 s'enchaînent rapidement avec souplesse. L'étagement court de la boîte donne de l'entrain au moteur, surtout lors des phases d'accélération », souligne l'essayeur. Au pied de la première côte, le convoi se voit imposé d'effectuer un départ arrêté. L'ensemble attaque la difficulté en gamme 2 et se hisse au sommet en gamme 4 à une vitesse de 25 km/h. « Le laps de temps nécessaire au passage robotisé d'une gamme à l'autre crée une légère rupture de couple et ralentit le tracteur dans son élan »,note Raphaël Martinet. Le comportement de l'ensemble en descente est rassurant. Les puissants freins du tracteur sont épaulés par ceux de la remorque, particulièrement vigoureux   [youtube_sc url="http://youtu.be/FGpzn2f9PsAe embed-responsive-16by9">
"]   À l'aise au champ   Les quelques millimètres d'eau tombés durant la fin du parcours routier réduisent l'adhérence du Massey Ferguson dans le champ. « Le tracteur affiche, malgré l'humidité, un bon comportement. Son rayon de braquage le rend très maniable en bout de parcelle, relève Vincent Cruchon. Le contacteur, sur le joystick, pour lever et baisser l'outil, est facile à actionner. Le levier en croix contrôlant les autres fonctions hydrauliques présente l'avantage de disposer également des commandes de la transmission ». « Le dédoublement des commandes d'inversion du sens de marche, à gauche du volant et sur le joystick, permet à chacun de s'adapter facilement à la conduite de ce tracteur », précise Raphaël Martinet. Les chauffeurs sont unanimes sur la qualité des prestations de la cabine, tant en termes de confort que d'habitabilité et de visibilité. L'insonorisation est soignée malgré de légers grincements de matériaux à certains régimes. Le réglage électrique de débit et de temporisation des différents distributeurs hydrauliques depuis le terminal Isobus, à écran couleur, reçoit des éloges même si un moniteur tactile aurait sûrement été plus intuitif. Vincent Cruchon et Raphaël Martinet concluent l'essai en citant la simplicité de conduite de la transmission Dyna-6 et l'ergonomie des commandes. Le moteur n'est pas des plus impressionnants à la conduite mais s'avère malgré tout, grâce à sa large plage de couple, efficace et sobre.

Réagir à cet article

Sur le même sujet

Equipement

Une station à la ferme Beiser environnement

Récolte

La coupe flexible de Geringhoff ne manque pas d’air

Fenaison

Un groupe de fauche de 9 m pour McHale

Semis

L'Alpego Jet M consomme moins et s'utilise mieux

Part de marché

Les ventes de semoirs traînés à céréales explosent

Travail du sol

La herse de déchaumage Agrisem International s’allège

Travail du sol

Double fonction pour la roue de charrue New Holland

Part de marché

29 % de presses à balles rondes vendues en plus

Voirie

Les pièces d’usure communes à l’épareuse et au broyeur d’accotement Desvoys