Deutz-FahrLe 6140.4 TTV à l'épreuve

Le 6140.4 TTV à l'épreuve

Deux semaines après son lancement officiel, Matériel Agricole a mis à l'épreuve, fin septembre en Normandie, le nouveau Deutz-Fahr de la série 6 à transmission à variation continue. Ce tracteur semble avoir accompli un vrai bon en avant en termes de qualité de fabrication et de confort de conduite, selon Jean-Pierre Baucher, notre essayeur habitué des produits de la marque.

  La qualité de fabrication des tracteurs Deutz-Fahr progresse et ça se voit. Il suffit pour s'en convaincre de prendre les commandes du 6140.4 TTV Agrotron, comme nous l'avons fait en Normandie, fin septembre. Ce 140 chevaux, fabriqué en Allemagne, utilise un quatre cylindres Deutz et une transmission à variation continue ZF. Il profite ainsi du savoir-faire germanique. La qualité de finition et de présentation à bord rappelle curieusement celle d'autres constructeurs d'outre-Rhin. En cabine et extérieurement, le nouvel Agrotron semble réussi. Et la première impression de l'essayeur du 6140.4 TTV, Jean-Pierre Baucher, agriculteur à Bretteville-l'Orgueilleuse dans le Calvados, le confirme. L'exploitant, qui connaît bien les produits de la marque verte, remarque une amélioration de la qualité de finition en comparaison aux tracteurs qu'il possède. Il apprécie également la luminosité dans l'habitacle. Le pare-brise intégral aux montants incurvés et le toit ouvrant vitré participent à cette bonne impression de clarté. « La visibilité s'avère satisfaisante et les rétroviseurs sont efficaces, constate l'essayeur dès les premiers tours de roues au volant du Deutz-Fahr. Cet Agrotron se révèle stable compte tenu de son gabarit compact de quatre cylindres (N.D.L.R. : seulement 2,42 mètres d'empattement). Il est confortable tant du point de vue de l'insonorisation que de la qualité des suspensions du pont avant, de la cabine et du siège. »   [gallery link="file" order="DESC" columns="2" orderby="post_date"]   Le plus sobre sur la route   L'agriculteur a pour mission de réalisé un trajet routier de 11,9 km autour de l'EARL de la Baronnie accueillant nos essais avec le Deutz-Fahr attelé à la benne Leboulch Gold K150 XL. Il choisit pour ce test de conduire le tracteur en sélectionnant le mode automatique de la transmission à variation continue TTV. Le régime atteint alors automatiquement environ 1 600 tr/min à vitesse stabilisée. Le nouveau Deutz-Fahr confirme la bonne santé de son moteur à quatre cylindres de 4,04 litres, d'une puissance maximale de 126,5 chevaux mesurée au banc de l'association Aile. Côté consommation en GNR et après trois tours avec la remorque, l'Agrotron révèle un appétit d'oiseau. Il n'a en effet consommé que 7,12 litres en moyenne des trois trajets, soit moins de 15 litres par heure. C'est le seul tracteur de la catégorie essayée à avoir franchi ce cap.   [youtube_sc url="http://youtu.be/aKh6wXdQVY8e embed-responsive-16by9">
"]     Châssis compact et bien équilibré   L'épreuve au champ révèle davantage les éléments à améliorer sur le tracteur. L'agriculteur enregistre d'abord une vitesse fixe du régulateur, de 8,5 km/h, puis s'élance avec le chisel Multicultor de Bonnel pour le deuxième déchaumage de cette parcelle de féveroles, un sol argilo-calcaire relativement sec. Le Deutz-Fahr 6140.4 TTV Agrotron semble à l'aise pour emmener l'outil de 4,30 mètres de large à une profondeur de 15 cm et parvient couramment à l'allure cible. Sa masse frontale de 1 250 kg semble équilibrer parfaitement son poids. Le conducteur constate que la visibilité sur le côté droit est gênée par l'imposant terminal iMonitor situé en bout d'accoudoir. Dans ce même angle de vision, l'agriculteur perçoit le catalyseur SCR. Ce gros cylindre monté à la base du pot d'échappement, pourtant installé derrière le montant droit de la cabine, gêne lui aussi la vue latérale. L'essayeur enregistre, avec l'aide du responsable produits Deutz-Fahr, une séquence de bout de champ (système SDS). « La programmation n'est pas des plus intuitives car elle demande, par exemple, l'appui long sur deux boutons simultanément, commente l'agriculteur. Elle s'effectue à l'arrêt puis le déroulement de la séquence s'opère de manière séquentielle. La fonction SDS perd donc un peu de son intérêt. » À l'heure du bilan, le 6140.4 TTV révèle malgré tout un bon comportement au champ en tractant avec aisance le chisel Multicultor de Bonnel. Espérons qu'il soit aussi sobre dans ces conditions que sur la route.    

Réagir à cet article

Sur le même sujet

Pommes de terre

Un système anti-érosion chez AVR

Broyeur à axe vertical

Un gyrobroyeur rigide Quivogne de 3,50 m

Pommes de terre

Réglage d'une arracheuse à pommes de terre

Station météo

Weenat aide les irrigants

Pommes de terre

Un transbordeur Downs Geo de 22 tonnes

Travail du sol

Eurotechnics Agri s'adresse à l'agriculture raisonnée

Pommes de terre

Miedema revoit son unité de nettoyage

Entretien du paysage

Noremat remodèle son porte-outils VSV

Essai utilitaire

Renault Alaskan, fruit de l’alliance