TracteursQuand Zétor renaît

Quand Zétor renaît
Zétor compte quatre gammes de tracteurs de 60 à 163 chevaux (Major, Proxima, Forterra et Crystal). La marque prévoit des extensions en petits et gros tracteurs.
À l'orée de sa soixante-dix-septième année, Zétor multiplie les investissements afin de redynamiser l'entreprise, tant sur le plan commercial qu'industriel. Depuis 2010, Zétor produit en moyenne 4 275 tracteurs par an. Ce volume est bien loin de celui des grandes heures du tractoriste tchèque (32 600 unités fabriquées en 1979). Depuis son existence (1946), aurait ainsi vendu 1,2 million de tracteurs dans le monde, soit une moyenne de 17 000 unités par an ! L'entreprise revient de loin et aurait pu disparaître, ou peut-être continuer d'exister mais sous une autre couleur. À l'issue de la Révolution de velours, en 1989, Zétor perd ses financements mais aussi l'agence d'exportation internationale Motokov. L'accord signé en 1993 avec John Deere vise à écouler 6 000 tracteurs par an, mais le contrat s'arrête en 1996. En 2000, le volume de production tombe à 11 000 tracteurs et l'effectif dégringole. Heureusement, en 2002, deux années avant l'entrée dans l'Union européenne de la République Tchèque, mais aussi de la Pologne, de la Hongrie et de la Slovaquie, une entreprise slovaque, le groupe industriel HTC Holding, décide de reprendre Zétor pour remettre la marque sur les rails. La mise en place à partir de 2003 de nouveaux réseaux de distribution, couplée, à partir de 2004, avec l'arrivée d'aides européennes pour moderniser l'agriculture, provoque le rebond de la marque. En 2008, la Pologne achète 2 860 tracteurs Zétor, contre seulement 780 tracteurs vendus en République Tchèque.
L'arrivée du Crystal marque une renaissance pour Zétor qui avait perdu la production des tracteurs du même nom.
Des travaux dans l'usine de Brno             En même temps que la mise en place de plusieurs filiales (Pologne, France, Allemagne, Royaume Uni, États-Unis), Zétor travaille à améliorer l'unité de production de Brno. Une grande partie des terrains et des bâtiments du site historique sont cédés (environ les deux tiers de la surface). Des aménagements modernes prennent place, comme la galerie d'accueil par exemple. D'autres grands chantiers sont en cours au sein même de l'usine de production avec la construction d'un hall supplémentaire de 6 000 m2 pour le stockage des pièces destinées à l'alimentation de la ligne de montage. Une nouvelle chaîne de peinture doit bientôt prendre place, avant la modernisation de la ligne d'assemblage pour la production de tracteurs de plus de 200 chevaux. Plus larges et plus hauts, ces derniers nécessitent une refonte importante de la chaîne de montage. Dans le même temps, le constructeur prévoit un tunnel de détection de défauts, une station de remplissage des carters sous pression, une zone de tests avec simulateur. Actuellement, le site produit entre 16 et 20 tracteurs par jour. Après les travaux, il devrait atteindre le rythme quotidien de 30 unités par équipe, soit un potentiel d'environ 80 tracteurs par jour en trois équipes.
Depuis son origine en 1946, Zétor aurait vendu 1,2 million de tracteurs à travers le monde.
Quatre gammes et deux en préparation Avec quatre gammes de tracteurs de 60 à 163 chevaux, Zétor couvre de mieux en mieux la demande des agriculteurs.  Désormais, le constructeur indique vouloir proposer des tracteurs d'une puissance inférieure à 60 chevaux ainsi que des tracteurs de plus de 160 chevaux. Le modèle prototype Max-Terra présenté lors du salon Agritechnica 2009 à Hanovre, deviendra peut-être bientôt une réalité ?
L'usine de Brno (Tchéquie) produit un peu moins de 5 000 tracteurs par an avec 750 salariés. Elle construit des moteurs, des transmissions, des cabines et assure le montage des tracteurs.
Des travaux d'aménagement modernisent la production, mais aussi l'accueil comme ici avec la nouvelle galerie.
Jiri Bednar (à droite) dirige la filiale française, alors que Laurent Pral assure la direction commerciale.

Réagir à cet article

Sur le même sujet

Miniatures

Wiking, les miniatures de l'été

Pulvérisation

Matrot Falcon 8500, un faucon de 52 m d’envergure

Manutention

Manitou s’agrandit en Espagne

Enrubanneuse

L'enrubanneuse Elho 1790 Pro emballe automatiquement

Clôture électrique

La clôture électrique plus jamais emmêlée avec Patura Pro

Publirédactionnel

Vidéo : les épandeurs X40+ X50+ Econov passent à l'entraînement hydraulique

Pommes de terre

Agronomic détruit les fanes mécaniquement

Pommes de terre

Ropa récolte de deux manières

Essai tracteur

New Holland T6.165 Dynamic Command mieux qu'une CVT?